Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Migrants africains tués par la police marocaine: le drame continue de susciter l'indignation à l'international    JM / Handball (Gr.A- 2e J) : résultats et classement    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La vitesse de croisière
Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 12 - 01 - 2022

La ville de Tizi Ouzou, mais aussi d'autres chefs-lieux de communes, vibreront aujourd'hui, plus que pendant les jours précédents, au rythme de la célébration du jour de l'An amazigh, Yennayer. Indéniablement, pour ce nouveau Yennayer, c'est la projection, pour la première fois, à Tizi Ouzou, de la version amazighe du film mythique L'Opium et le Bâton, doublé par Samir Aït Belkacem, qui constituera le rendez-vous le plus important d'aujourd'hui mais aussi de toute cette période commémorative qui s'étalera sur plus de 15 jours.
La projection est programmée pour aujourd'hui, à 15 heures, à la grande salle de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. L'événement culturel et cinématographique, très attendu depuis des années, voire des décennies, est organisé par la direction de la culture et des arts de la wilaya de Tizi Ouzou, sous le patronage du ministère de la Culture et des arts et sous l'égide du wali de Tizi Ouzou.
La projection du film L'Opium et le Bâton (Asebsi d Uâekkaz, en langue amazighe), doublé en langue amazighe par Samir Aït Belkacem, est également parrainé par le Haut-commissariat à l'amazighité, avec la contribution de l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel.
La projection de L'Opium et le Bâton, en avant-première à Tizi Ouzou, est un événement tout particulier et à très forte charge symbolique, car il s'agit de la réalisation d'un voeu très cher d'un homme qui a été l'un des pères et des précurseurs de la recherche dans le domaine de la culture et de la langue amazighes, à savoir Mouloud- Mammeri, auteur du roman éponyme dont a été tiré le film en question, réalisé par Ahmed Rachedi.
D'ailleurs, en marge de cette projection, un hommage sera rendu à Mouloud Mammeri, à travers une riche exposition qui s'y tiendra en parallèle et qui porte sur l'oeuvre pluridisciplinaire de Mouloud Mammeri. On s'attend à ce qu'il y ait une affluence record pour la séance de projection en question, qui se tiendra en présence des membres de l'équipe ayant participé au doublage du film en kabyle. Il faut préciser que des dizaines d'activités culturelles sont programmées, aujourd'hui, aussi bien à Tizi Ouzou que dans d'autres villes comme Azazga, Aïn El Hammam, Tirmitine, Draâ El Mizan, Larbâa Nath Irathen, Drâa Ben Khedda... À la Maison de la culture de Tizi Ouzou, se poursuivra l'exposition et le salon du livre amazigh spécial Yennayer. Dans le même sillage, le Théâtre régional Kateb-Yacine de la même ville devait abriter dans l'après-midi d'hier, un hommage à la chanteuse Nouara, organisé par la direction de la culture et des arts, la Maison de la culture Mouloud- Mammeri et le Théâtre régional Kateb-Yacine en collaboration avec l'Office national des droits d'auteur et des droits voisins et l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel.
Le programme de cet hommage comprend une exposition illustrant la vie et le parcours artistique de la diva Nouara et un spectacle artistique.
En outre, des récitals poétiques et des conférences sont également au menu. De nombreux écrivains sont au rendez-vous avec le salon du livre amazigh qui se tient, depuis près d'une semaine, à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri dont Lyès Belaïdi, Hamid Bilek, Farid Rabia, Mohand Naït Abdellah, Mohand Améziane Tadjer, Saâdi Cylia, Hacène Helouane, Idir Bellali, etc. Il faut noter, en outre, que la majorité des écoles primaires, collèges et lycées, ont concocté des programmes festifs et pédagogiques pour la célébration du Nouvel An amazigh.
Des programmes qui seront tous couronnés par le traditionnel et sacré dîner ce soir, en famille et parmi les siens, car Yennayer, c'est aussi et surtout cela: une occasion annuelle pour ressouder les liens familiaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.