Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le Président Tebboune reçoit le ministre saoudien des Affaires étrangères    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Arkab appelle à la mise en place d'une stratégie de valorisation des mines de marbre en Algérie    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    Les bases de la transition énergétique    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    Pourquoi les prix ont baissé    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    La Sonelgaz se met de la partie    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Recadrage en règle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le pays est toujours ciblé»
Mohamed Bouslimani, ministre de la Communication
Publié dans L'Expression le 27 - 01 - 2022

Depuis plus d'un an, les ennemis de l'Algérie ont mis en application un plan connu par les experts sous le nom de «guerre de 4e génération». Un fait avéré. « Il n'y a que ceux qui ne veulent pas voir pour constater que des campagnes de dénigrement et de désinformation, à visée néocolonialiste, qui se veulent aussi un moyen de pression pour dissuader notre pays à renoncer à ses positions fermes et pérennes, en faveur des nobles causes, à l'instar de celles des peuples palestinien et sahraoui en quête d'indépendance», souligne à ce propos, Mohamed Bouslimani, ministre de la Communication.
Dans un entretien accordé conjointement à Algérie 54 et Algérie maintenant, éditée en langue arabe, le ministre souligne que «la presse électronique et les réseaux sociaux sont, aujourd'hui, des armes redoutables dans le cadre de ce qu'on appelle désormais «les guerres de 4e génération».
Des réseaux qui diffusent à outrance des fake news et des rumeurs dans le but de manipuler les opinions publiques afin de déstabiliser les sociétés, précise-t-il. Pour illustrer ses propos, quant aux dégâts que peuvent occasionner ces guerres des temps modernes, le ministre rappelle le phénomène du «Printemps arabe» et ses conséquences désastreuses sur les pays arabes et leurs sociétés. «C'est ce que tentent vainement les ennemis de l'Algérie à l'instar du Makhzen et ses relais, en s'attaquant à notre pays et son institution militaire en distillant de fausses informations», souligne Mohamed Bouslimani, pour qui «l'Algérie est jalousée pour ses grandes réalisations, l'union sacrée entre le peuple et son Armée, sa souveraineté et sa liberté de prise de décisions» À ce propos, le ministre a salué les professionnels de la presse qui ont mis de côté leurs querelles de chapelle pour constituer un front uni afin de promouvoir «la véritable image de l'Algérie à l'échelle nationale et internationale».
Des efforts appelés à être redoublés pour faire avorter «tout projet visant à porter atteinte à notre pays et rester mobilisés autour du même objectif, à savoir la bataille de la prise de conscience et la défense des intérêts de la nation», estime le locuteur.
Ce qui démontre «leur haut degré de professionnalisme et leur adhésion indéfectible au renforcement des liens entre le citoyen et ses institutions, ainsi qu'à la préservation des acquis de la nouvelle Algérie, une Algérie forte et prospère», souligne-t-il.
Concernant les nouveautés du secteur, le ministre a révélé une prise en charge effective des préoccupations des professionnels, notamment le statut juridique des chaînes de télévision privées et les difficultés d'accès à l'information pour certains.
«L'objectif est de bâtir une presse nationale forte et professionnelle qui garantit une information crédible aux citoyens et défend les intérêts suprêmes du pays», insiste le ministre qui souligne que « la presse électronique n'est plus un choix de communication, mais une exigence imposée par la technologie du numérique». D'ailleurs, leur nombre a dépassé les 120 sites, indique le ministre qui souligne que « ce n'est pas le nombre qui nous intéresse mais bien les sites fiables et engagés qui se sont imposés et qui s'imposent à l'heure des grands défis auxquels l'Algérie est confrontée». Afin d'accompagner cette dynamique, le ministère de la Communication a entrepris des démarches pratiques pour faire bénéficier la presse électronique de l'aide nécessaire à l'instar de la presse écrite, révèle Mohamed Bouslimani.
Concernant la mise en place de nouveaux textes législatifs, régissant la loi de l'information, le conseil d'éthique et de déontologie, la loi sur la publicité et la loi sur les sondages, le ministre dira que «le projet de la loi organique relative à l'information, ainsi que celui de la loi sur l'activité audiovisuelle ont été finalisés» et sont «actuellement soumis à un examen d'étude de conformité juridique qui sera suivi par un débat au Parlement».
Ceux relatifs à la publicité et au sondage d'opinion sont programmés pour l'année en cours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.