Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue    Basket / Championnat d'Afrique féminin U18 (5e-8e places) : victoire de l'Algérie devant la Tanzanie (71-31)    Accidents de la circulation: 13 morts et 464 blessés en une semaine    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique)-2e journée: l'Algérie menée au score par la Namibie (0-1)    Lancement prochain d'une campagne de reboisement visant la plantation de 60 mns d'arbustes    Mouloudji reçoit l'ambassadrice de la République Fédérale d'Allemagne à Alger    Mali/attaque à Tessit: 42 soldats tués    Drame de Melilla: de nouveaux crimes commis par le Makhzen à l'encontre des migrants africains    Le communiqué de Bourita sur l'agression contre Ghaza, une mascarade    Le 11e Festival national de la chanson chaâbi s'ouvre à Alger    L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    Origine à déterminer    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Loin d'être un discours de consommation    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    L'heure de la convergence patriotique    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de peur que de mal
Séisme de magnitude 5,1 degrés à Oran
Publié dans L'Expression le 28 - 06 - 2022

Un séisme de magnitude 5,1 a secoué les habitants de la wilaya d'Oran. Il est survenu au début de la soirée de dimanche à lundi, très précisément à 20 h 59'. Cette secousse, qui a été ressentie sur plusieurs kilomètres à la ronde, a été localisée à 20 km au nord de Gdyel, située dans la partie est de la wilaya en allant vers la wilaya de Mostaganem. Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag) fait état «d'un tremblement de terre de magnitude 5,1 degrés sur l'échelle ouverte de Richter enregistré dimanche à 20h17 à Gdyel (ex- Saint-Cloud)», soulignant que «l'épicentre de la secousse a été localisé à 12 km au nord de Gdyel, à l'est de la wilaya d'Oran»». Le séisme a été suivi de deux répliques de magnitude 3,2 et 4, a précisé le Craag. «Aucune perte humaine n'a été enregistrée», a indiqué le responsable de communication près la direction régionale de la Protection civile, le capitaine Abdelkader Bellala. Cependant, force est de constater que ce tremblement a tout de même causé des dégâts plus ou moins sensibles, notamment dans les localités de la partie est de la wilaya. Des fissurations dans les murs et plafonds des habitations sont enregistrées dans la commune d'Arzew, localité située à 40 km à l'est du chef-lieu de la wilaya. Jusque-là, aucun bilan exhaustif n'a été rendu public, notamment en ce qui concerne les petits préjudices matériels causés par cette secousse. L'ensemble des unités relevant de la direction de wilaya de la Protection civile ont été mises en état d'alerte dés que la secousse ait été ressentie, et mises sous la supervision du directeur de wilaya, le colonel Souiki Mahfouz. Confirmant les fissurations des habitations dans la commune d'Arzew, le responsable de communication dudit corps, le capitaine Abdelkader Bellala, a affirmé que «les sapeurs-pompiers ont effectué des sorties à travers l'ensemble de la région pour s'enquérir de la situation», ajoutant que «l'ensemble des moyens, humains et matériels ont été mobilisés».
Le président Tebboune souhaite «quiétude et sécurité»
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a souhaité quiétude et sécurité pour Oran et ses habitants suite au tremblement de terre enregistré dimanche soir à Gdyel, dans la wilaya d'Oran. «Puisse Allah entourer Oran et ses habitants de quiétude et de sécurité, et les prémunir de tout mal suite à ce tremblement de terre», a tweeté le président de la République. «Merci d'avoir fait honneur à l'Algérie et de la généreuse hospitalité à ses invités», a ajouté le président Tebboune.
La Sonatrach rassure
Suite aux rumeurs faisant état d'un incendie au niveau de la zone industrielle d'Arzew, provoqué par le séisme, la Sonatrach a apporté un démenti. «Certaines pages sur les réseaux sociaux ont publié une fausse information concernant un incendie qui s'est déclaré au niveau de la zone industrielle d'Arzew, largement relayée, sans aucune confirmation», écrit le groupe pétrolier public, dans un communiqué. Tout en démentant «ces fausses informations fabriquées», Sonatrach a tenu à rassurer «sur la sécurité de toutes les installations de production» et les habitants vivant à proximité de la zone industrielle, «niant tout danger qui menace leur sécurité». À cette occasion, Sonatrach précise qu'elle a redémarré ses unités industrielles à Arzew, «après un arrêt automatique qui a touché certaines d'entre elles, suite à une coupure de courant» et continue de mettre en marche les autres unités, «après contrôle technique nécessaire de leur sécurité, afin d'éviter tout potentiel danger».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.