Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    OL : Aouar a trouvé un accord avec Nottingham Forest    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Journées nationales du théâtre pour enfants à Boumerdès : 9 équipes en lice pour le Masque d'or    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Deux frères écrasés par un train    Le Maroc veut-il la guerre?    L'issue des négociations semble proche    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Une aubaine pour Sonatrach    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    15 pays y prennent part    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rachad-MAK: le mariage incestueux
Le terroriste Benhalima livre d'autres secrets
Publié dans L'Expression le 29 - 06 - 2022

Les révélations du terroriste détenu Mohamed Azouz Benhalima continuent à livrer leurs secrets dans sa troisième partie.
Cette fois, le terroriste Benhalima révèle comment la nébuleuse terroriste du Rachad fonctionne de l'intérieur et le mode opératoire des «interfaces» qu'elle avait créée pour mettre en pratique ses plans et ses objectifs. Ce qui est nouveau dans les révélations du terroriste détenu, Benhalima, c'est que pour la première fois un élément qui était proche de l'organisation terroriste du Rachad affirme que cette dernière avait des contacts secrets avec le mouvement terroriste le «MAK». Le mouvement terroriste Rachad est conçu d'une manière similaire à l'organisation internationale des frères musulmans, puisque ledit mouvement est un membre en son sein. Il est doté du Conseil de la Choura. Le terroriste Benhalima souligne que «grâce aux relations nouées avec les éléments de Rachad en France, au Canada et en Angleterre, on identifie la composante humaine de ce mouvement terroriste et ses sources de financement. Le mouvement terroriste Rachad est doté, d'un Conseil de la Choura composé de sept éléments, à savoir: Larbi Zitout, Mourad Dehina, Abbas Aroua, Rachid Mesli, Nazim Taleb et deux magistrats binationaux franco-algériens travaillant dans les coulisses», a-t-il affirmé. Ces révélations se recoupent avec les analyses de certains observateurs et spécialistes de cette nébuleuse terroriste et ses accointances avec le terrorisme international et les cercles makhzano-sionistes.
Le terroriste détenu, Mohamed Benhalima, a étayé comment l'organisation obscurantiste du Rachad se fait financer pour concocter ses plans ourdis. Il a précisé que «les financements sont multiples, mais ils se basent surtout sur la collecte des fonds, des dons, les virements électroniques et les recettes de YouTube», a-t-il mentionné.
L'aveu le plus cinglant, ce sont bien les liens qui unissent les deux organisations terroristes, à savoir, Rachad et le MAK. Ce n'est plus un secret de Polichinelle que les deux organisations terroristes se rencontraient et se consultaient sous d'autres fallacieuses entités portant le caractère associatif pour éviter les soupçons des autres mouvements dont la démarche politique est à l'opposé de leur projet communautariste et de division sur la base de la religion et de l'ethnie.
Dans ce sillage, le terroriste Benhalima a affirmé qu'il est «question de liens secrets, les deux entités terroristes veillant à tenir des réunions secrètes à travers des organisations-écrans», et d'ajouter «une réunion secrète a eu lieu en Espagne peu avant le déclenchement des incendies en Algérie (été 2021). la dénommée Yasmine Benini avait la charge d'organiser cette réunion ainsi que d'autres rencontres pour le compte des deux organisations terroristes», a-t-il révélé.
Il est clair que cela ne se faisait pas sans que les chancelleries et les semblants d'organisations non gouvernementales à la solde des officines et des forces occultes ne donnent leur avis et leur accord pour assurer et protéger ses réunions et ses rencontres secrètes entre les deux mouvements terroristes, à savoir, Rachad et le MAK.
Qui aurait cru que ce mariage incestueux ait pu se réaliser entre deux entités disparates en termes de conception politique et idéologique mais en synergie quant à leur trahison avérée à l'adresse de la patrie? Une autre révélation fracassante de la part du terroriste détenu, Benhalima, c'est bien le rapport sectaire que développe la nébuleuse de Rachad à travers le terroriste en chef, Larbi Zitout et ses frères, Smaïl et Miloud. Il s'agit d'une véritable secte et d'un réseau mafieux activant sur tous les fronts de la manipulation et la propagation de fake news et de propagande mensongère des plus perfides.
Il dit dans ce sillage que «le siège du bureau du secrétariat général du mouvement Rachad, se trouvait à Londres et qu'il était géré par Larbi Zitout, le responsable officiel et véritable de Rachad, un mouvement qui ne croit point au principe de la Choura.
Les militants du mouvement coordonnent par le biais d'individus activant dans l'ombre, à l'instar de Camélia, installée aux Etats-Unis, et les dénommés Ismaïl et Miloud Zitout, Hakem Chakib à Paris, Hermes et Wahid», a-t-il souligné.
Ces révélations attestent de tout ce qui se disait à propos de cette nébuleuse aux inféodations supranationales et à la solde des officines et des intelligences étrangères. Les Amir Boukhors, les Zitout et frères, les Dehina et les autres, ce ne sont que des instruments à la solde des services de renseignements des puissances étrangères qui sont chargées de semer le chaos et la destruction dans le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.