Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    OL : Aouar a trouvé un accord avec Nottingham Forest    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Journées nationales du théâtre pour enfants à Boumerdès : 9 équipes en lice pour le Masque d'or    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Deux frères écrasés par un train    Le Maroc veut-il la guerre?    L'issue des négociations semble proche    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Une aubaine pour Sonatrach    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les bateaux «fantômes» d'Algérie ferries
La justice ouvre un nouveau dossier
Publié dans L'Expression le 29 - 06 - 2022

L'histoire du retour du navire algérien presque vide de Marseille, avec à bord 75 passagers et le limogeage du P-DG de l'Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (Enmtv) et de son chef d'escale qui s'en est suivi, revient à la surface. En effet, le pôle pénal économique et financier révèle de nouveaux éléments qui mettent à nu «un plan de destruction méthodique de l'Enmtv».
La cour d'Alger précise ainsi dans un communiqué que parallèlement au retour du navire Badji Mokhtar 3 de Marseille vers Alger, le navire Tassili 2 regagnait le port de Skikda à partir du port de Marseille avec à bord 39 passagers et 21 véhicules, sachant que la traversée de ce même bateau de Skikda vers Marseille s'était effectuée sans passagers.
Les éléments de l'enquête préliminaire menée par la police judiciaire, poursuit le même communiqué, révèlent que l'opération a été menée de connivence avec les responsables de l'Enmtv, sachant que l'exploitation d'un navire vide obéit à des conditions spéciales. Il est également indiqué que les mis en cause ont sciemment eu recours au stratagème de réservation virtuelle au niveau du système informatique des réservations propre à l'entreprise; ce qui a mis les passagers en France dans l'impossibilité d'acheter des billets afin d'effectuer la traversée.
Rappelons que le juge d'instruction près le pôle pénal national économique et financier avait ordonné, le 10 juin dernier, le placement en détention provisoire du directeur général de l'Enmtv, du directeur marketing et fret et du directeur commercial, ainsi que le placement sous contrôle judiciaire d'autres responsables au sein de la même entreprise. Conformément aux dispositions de l'alinéa 3 de l'article 11 du Code de procédure pénale, le parquet du pôle pénal économique et financier informait alors l'opinion publique de l'ouverture d'une instruction suite à des informations faisant état de «faits de corruption ayant causé préjudice aux citoyens et à l'Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs», en lien avec la traversée effectuée par le navire algérien Badji-Mokhtar 3 du port de Marseille, en France au port d'Alger le 2 juin 2022. Il s'agit, notait la même source, du navire qui «ne transportait que 72 passagers et 25 véhicules, en dépit de sa capacité d'accueil de 1 800 passagers et de plus de 600 véhicules, malgré le grand nombre de voyageurs qui voulaient s'inscrire pour cette traversée». «Le 2 juin 2022, une enquête préliminaire avait été ouverte sur des faits à caractère pénal à la demande des services de la Police judiciaire afin de déterminer les responsables du point de vue pénal», avait fait savoir la même source. Selon les résultats de l'enquête, il s'agit des dénommés «(I.K) DG de l'Enmtv, (E.K) chef de département Marketing et Fret, et chef d'escale, (B.K) directeur commercial, (C.A) DG-adjoint, (L.F) cheffe de cellule de développement des systèmes informatiques des objets saisis, (F.M) directrice de l'administration générale de l'Enmtv en France et (H.A) chef d'exploitation au sein de l'Enmtv en France».
À l'issue de l'enquête préliminaire, «les suspects ont été présentés devant le parquet de la République le 9 juin 2022. Les mis en cause sont poursuivis, en vertu d'une requête introductive d'enquête judiciaire, pour délit de gaspillage volontaire, usage illicite de biens et de fonds publics, abus d'influence, abus de fonction en violation des lois et réglementations à des fins d'octroi d'indus privilèges, non-déclaration de biens et enrichissement illicite», précisait le pôle pénal économique et financier. Après avoir interrogé les accusés lors de la première comparution, le juge d'instruction avait ordonné le placement des accusés (I.K), (E.K) et (B.K) en détention provisoire et les accusés (C.A) et (L.F) sous contrôle judiciaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.