ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coopération et intérêt partagé
JUAN CARLOS AUJOURD'HUI DANS NOTRE PAYS
Publié dans L'Expression le 13 - 03 - 2007

L'ESPAGNE est parmi les premiers partenaires commerciaux de l'Algérie.
Attendu aujourd'hui dans notre pays pour une visite officielle de trois jours, le roi d'Espagne, Juan Carlos, devra donner, jeudi, le coup d'envoi de la 3e édition du Festival espagnol d'Oran. Au plan commercial, les échanges entre l'Algérie et l'Espagne ont atteint, au titre de l'année 2005, plus de 5,3 milliards d'euros. Une tendance qui, même au ralenti, classe l'Espagne parmi les premiers partenaires commerciaux de l'Algérie. Le projet de gazoduc Medgaz, dont l'achèvement est prévu au début de 2009, viendra, à coup sûr, consacrer le partenariat algéro-espagnol en matière d'énergie. Viendra ensuite, le second projet de construction d'une interconnexion électrique entre les deux pays. Une entreprise qui ne peut que rythmer davantage ce partenariat. L'Algérie, faut-il le rappeler, s'est engagée solennellement dans une oeuvre de soutien aux entreprises espagnoles qui désirent s'installer en Algérie. Les Espagnols demeurent, néanmoins, réticents quant à l'offre algérienne, en témoigne la faible présence des entreprises ibériques dans certains secteurs d'activité. Le Royaume ibérique a, il est utile de le signaler, joué un rôle important auprès du Club de Paris dans le cadre du remboursement anticipé de la dette algérienne. Dans la foulée, les deux pays ont conclu, rappelons-le, un accord important sur la conversion de la dette. Par ailleurs, l'ouverture de nouvelles lignes entre Alger et Madrid, par la compagnie de navigation aérienne espagnole, Spanair, et le retour d'Iberia pourraient constituer un signal positif pour faciliter le mouvement d'affaires entre les deux pays. En un mot, nonobstant une avancée -jusqu'à maintenant - à petites foulées de la locomotive économique, le train politique ne cesse, quant à lui, de marquer des points d'arrêt. Les deux parties liées, sur le plan judiciaire, par une convention d'extradition, peinent encore à mettre en place les instruments juridiques bilatéraux censés concrétiser le transfert de détenus. A propos du phénomène appelé «immigration clandestine», un fléau exagérément dramatisé par les pays européens, l'Algérie considère que son traitement nécessite l'implication et la participation active de l'ensemble de la communauté internationale. Sur le plan économique, l'Union européenne a toujours privilégié l'action bilatérale avec les pays de la rive sud de la Méditerranée. Il s'avère, aujourd'hui, nécessaire de revoir le partenariat euro-méditerranéen afin d'asseoir une véritable solidarité et une coopération fondée sur le principe de l'intérêt partagé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.