Clôture des travaux de la 8e session de la Grande commission mixte algéro-égyptienne    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    Boughali propose la création d'un mécanisme diplomatique préventif de soutien à la sécurité internationale    Mostaganem: le moudjahid Djelloul Benderdouche n'est plus    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    Goudjil appelle les Algériens à resserrer les rangs et à adhérer à l'initiative du Président de la République    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    JM/handball/ dames Gr.B : le point après la 1re journée    JM/ Tennis de table: Bouloussa éliminé en quart après un parcours honorable    Pétrole: l'Algérie augmentera sa production de pétrole de 16.000 b/j en août    Infirmières agressées à Beni Messous: le suspect placé en détention provisoire    La mission de l'ONU au Mali prolongée d'un an    Sonelgaz: l'exportation de l'électricité s'effectue quotidiennement    JM: tableau des médailles    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'enjeu des Jeux    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Affaires religieuses: l'Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    Cinq personnes arrêtées: Démolition de constructions illicites à Haï Ellouz    L'AUBAINE DU GAZ    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Les noms de lieux : grands témoins d'une culture plurilingue    Galtier s'est mis à dos le vestiaire niçois    JM : ouverture de journées du théâtre méditerranéen    Darradji va coûter cher au club    Fin d'aventure pour les Algériens    Les contractuels maintiennent la pression    Guterres appelle à des efforts pour désamorcer les tensions    Au moins 22 terroristes neutralisés dans le sud-ouest    Les Parlements rivaux tentent l'alibi    Alger rebat les cartes    La grande vadrouille    Ooredoo au chevet des démunis    À qui profitera l'Aïd?    «Les guerres hybrides ont aboli les frontières»    Comment reconstituer le front intérieur    Les vertus de la communication interactive    Une autre victoire pour l'Algérie    Kessié en salle d'attente    Adam et les amours contrariés    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes    L'Algérie à l'écran    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les experts du sécuritaire en conclave à Alger
SEMINAIRE SUR LE CRIME ORGANISE ET LE TERRORISME
Publié dans L'Expression le 30 - 03 - 2009

Cette rencontre est organisée par le Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (Caert).
Ayant pratiquement perdu le contrôle de leurs activités au niveau nord-africain notamment en Algérie, les groupes terroristes présumés affiliés à Al Qaîda se sont retranchés en masse, entre 2007 et 2008, dans le sud du pays. Et même au-delà des frontières où ils ont tissé des liens avec les réseaux de contrebandiers impliqués dans tous genres de trafics à l'image du trafic d'armes, de cigarettes et de drogue. C'est justement autour de ce sujet qu'un séminaire portant sur le crime organisé et le terrorisme a été organisé à Alger avec la participation de spécialistes de nombreux pays. Les travaux de ce séminaire se sont ouverts hier, à Alger, en présence d'experts africains, américains, espagnols ainsi que de l'Union européenne. Organisé par le Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (Caert), ce séminaire a réuni les «points focaux» de cet organe rattaché à l'Union africaine (UA). La manifestation traitera du lien établi entre les groupes terroristes et les réseaux du crime organisé (qui est une source de financement pour Al Qaîda) ainsi que les mécanismes de lutte à dégager pour faire face à ce nouveau phénomène. Il va sans dire que la zone subsaharienne et le Sahel, plus particulièrement le nord du Mali, constituent des lieux de prédilection pour ces organisations criminelles. Contrôlée jadis par Mokhtar Ben Mokhtar qui fait le mort mais continue d'alimenter ses trafics, cette région est considérée actuellement sous la houlette de ce qu'on appelle Al Qaîda au Maghreb islamique. C'est katibet Tarek Ibn Ziad qui sévit le plus dans cette région avec la bénédiction des trafiquants. Des sources très au fait du dossier sécuritaire ont confié, dans ce contexte, que certains terroristes ont même établi des liens de parenté avec certaines tribunes maliennes pour mieux s'intégrer. Selon les mêmes sources, il existerait aussi des camps d'entraînement, y compris en Libye. Cela dit, la région du Sahel demeure un lieu très instable où l'insécurité règne. Elle est surtout sous le contrôle des organisations criminelles qui s'adonnent au trafic d'armes, et où Al Qaîda a trouvé un terrain propice pour exécuter ses plans de kidnappings. Pas moins de huit Européens sont détenus par cette pseudo-organisation terroriste qu'elle veut échanger contre les leurs. La participation de l'Europe dans ce séminaire intervient, à ne pas en douter, dans ce sens. C'est d'ailleurs toujours au Sud que des enlèvements sont opérés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.