Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec l'Emir de l'Etat du Qatar    JM-Oran-2022 : début de la cérémonie d'ouverture    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les années d'or de la JSK
AREZKI KOUFFI
Publié dans L'Expression le 04 - 03 - 2009

La jeunesse sportive de Kabylie a un passé extrêmement riche et glorieux. Mais les hommes qui ont contribué à faire briller ce club ne sont pas forcément honorés à la hauteur des sacrifices qu ́ils avaient consentis.
L ́une des étoiles de la JSK, frappée de plein fouet par l ́ingratitude, Arezki Kouffi.
Un grand joueur au talent rare. Il a intégré le club phare du Djurdjura juste après l ́Indépendance.
A l ́instar de tous les jeunes de son quartier natal, Lala Saïda, en Haute-Ville, il avait commencé à jouer sur un petit terrain qui servait à beaucoup de jeunes à l ́époque. Actuellement, ce «stade» est remplacé par une cantine scolaire, qui abrite plusieurs associations tiziouzéennes.
C ́est grâce à Hamidi Hamoud, un voisin et ancien scout qu ́Arezki Kouffi a intégré la JSK dans la catégorie minimes. Il avait 14 ans. A l ́époque, le stade Oukil-Ramdane était occupé par l ́armée française et le stade du 1er-Novembre n ́était pas encore doté de tribunes.
A l ́âge de 17 ans, il rejoint la catégorie seniors, son talent ne pouvant échapper à personne. La JSK était en division honneur. A la JSK, évoluaient déjà des joueurs comme Cherak, Haouchine, Baïdi, El Hararari. Durant la saison 1967/1968, C ́est Arezki Kouffi qui a inscrit le but de la victoire contre le club de Boufarik à cinq minutes de la fin. Un but qui a permis à la JSK d ́accéder à la division supérieure.
Une année plus tard, la JSK se retrouve en division2. Juste après, l ́accession à la première division est venue couronner les sacrifices fournis par des joueurs que seul le plaisir de jouer motivait.
Le premier match en première division joué par la JSK, et auquel a participé Arezki Kouffi, a été disputé contre l ́équipe de Guelma en 1970.
La première année de la JSK en première division a vu des joueurs de renom y évoluer comme Cerbah, Hannachi, Derridj, Kaïd, Yousfi, Younsi, Iboud, Anane...
Arezki Kouffi, qu ́on peut croiser aujourd ́hui à Tizi Ouzou, avec sa modestie et son naturel, a assisté à tous ces moments de gloire mémorables. Mais en 1975, il s ́est retiré de la JSK. Pourtant, il pouvait encore beaucoup donner car il n ́avait que 25 ans.
Ce retrait était intervenu juste après sa participation à la Coupe maghrébine, au Maroc. Arezki Kouffi ne pouvait plus s ́adapter dans son club avec l ́arrivée de nouveaux joueurs d ́une nouvelle génération.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.