Covid-19: La production en Algérie du vaccin permettra d'atteindre la souveraineté sanitaire    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Instauration de taux de redevance réduits    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les exportations ont chuté de moitié
ALORS QUE LES IMPORTATIONS NE CESSENT D'AUGMENTER
Publié dans L'Expression le 24 - 08 - 2009

Pour le seul mois de juillet, l'Algérie a exporté pour uniquement 3,98 MDS de dollars contre 8,673 MDS de dollars en juillet 2008.
Les indicateurs sont au rouge. L'Algérie n'a exporté durant les 7 premiers de l'année que 24,695 MDS de dollars contre 47,369 MDS de dollars durant la même période de l'année 2008, soit une baisse de 47,87%, selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis) des Douanes, cité, hier, par l'APS. En revanche, les importations ont poursuivi leur progression avec une nouvelle hausse de 3,24% pour atteindre les 23,246 MDS de dollars contre 22,516 MDS de dollars réalisés durant la même période 2008.
A ce rythme, on peut dire que l'excédent commercial s'est rétréci comme une peau de chagrin passant de 24,853 MDS en 2008 à 1,449 MDS de dollars cette année. Au point que le taux de couverture des importations par les exportations durant les sept premiers mois de l'année en cours a dégringolé à 106% contre 210% pour la même période 2008. Pour le seul mois de juillet, l'Algérie a exporté pour uniquement 3,98 MDS de dollars contre 8,673 MDS de dollars en juillet 2008, soit une baisse de 54,11%.
La facture des importations des principaux produits alimentaires et des véhicules a enregistré une nette baisse durant le mois de juillet. Pour les principaux produits alimentaires, le montant des importations a atteint 297 millions de dollars en juillet 2009, contre 649 millions de dollars en juillet 2008. Même tendance pour les véhicules de tourisme dont les importations ont atteint 137 millions de dollars en juillet 2009, contre 177 millions de dollars en juillet 2008. Ainsi, unique source de revenus pour l'Algérie, qui continuent de représenter un taux de 97,06% du volume global, soit 23,97 MDS de dollars, en recul de 47,97% par rapport à la même période de 2008, cette baisse inquiétante des exportations trouve son origine dans la dégringolade qu'a connu le prix du pétrole. Ce qui prouve encore une fois notre dépendance des hydrocarbures. Heureusement que nos réserves de change s'élèvent à fin juin dernier à 144,3 milliards de dollars. Ce qui permettra d'assurer au pays plus de 36 mois d'importations de biens et services. Ce qui prouve, et contrairement aux déclarations rassurantes des responsables déconnectés de la réalité économique, que l'Algérie n'échappe pas à la crise mondiale comme en témoigne la chute des exportations des hydrocarbures car les exportations hors-hydrocarbures demeurent encore au stade embryonnaire et marginales avec un montant de 725 millions de dollars, soit 2,94% des exportations globales. A regarder de près cette «piteuse» moisson, on comprend mieux que l'ombre de la crise économique plane de plus en plus sur le pays. En outre, force est de reconnaître que la maigre cagnotte contredit l'assurance des responsables, pérorant à chaque fois qu'une tribune leur est offerte, sur une Algérie à l'abri des répercussions néfastes de la crise économique mondiale. L'Algérie n'a jamais été à l'abri pour la simple raison que toute économie rentière est sujette aux caprices du marché pétrolier. Et depuis presque une année, les recettes pétrolières de l'Algérie se réduisent comme peau de chagrin. Cette situation est aggravée par la hausse vertigineuse de la facture des importations algériennes qui a atteint les 23,246 milliards de dollars depuis le début de l'année. Ce qui risque de grever davantage le budget de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.