La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des Algériens atteints d'Alzheimer à 50 ans !
Conséquences des traumatismes dus aux violences
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2008

Les IVe journées médico-psychologiques, ayant débuté hier, à l'hôtel El-Aurassi (Alger), ont accueilli un large auditoire, composé surtout de psychologues, psychiatres, historiens, philosophes et militants des droits de l'Homme.
Parmi les raisons qui justifient une telle participation, on retiendra le retour de ces rencontres, sachant que les IIIe journées ont eu lieu, il y a près de 10 ans. De plus, les thèmes choisis sont très adaptés à l'actualité. Plus concrètement, la manifestation d'El-Aurassi, initiée par la société médico-psychologique et qui s'achèvera aujourd'hui, aborde principalement la problématique de la mémoire, dans ses différentes dimensions : médicale, historique, sociologique, etc. Sur le plan de la santé mentale, la mémoire est approchée à travers la maladie d'Alzheimer, les démences en général et d'autres troubles, à l'exemple de la schizophrénie, la dépression et les souffrances des victimes des violences. Dans son intervention, la représentante du ministère de la Santé a évoqué “la politique nationale de santé” et précisé que celle-ci “accorde une attention particulière à la santé mentale”. Dans ce cadre, elle a parlé de “plusieurs actions” menées par son ministère pour “une organisation des soins de santé mentale la plus adaptée” aux besoins des malades. L'intervenante a, en outre, rappelé les projets lancés ou à lancer tels que “la réalisation en cours” de 14 hôpitaux psychiatriques, qui vont s'ajouter aux 15 établissements existants. Selon elle, le gouvernement accorde aussi un intérêt particulier au phénomène de “l'extension de la toxicomanie” en Algérie. La preuve, notera-t-elle, réside dans le programme de réalisation de 53 centres intermédiaires et 15 centres régionaux, en plus des “lits dédiés aux toxicomanes, dans les hôpitaux généraux”.
Lors d'un point de presse, le président de la société médico-psychologique, le Pr Mohamed Tedjiza, a révélé que la tenue de la rencontre d'Alger est une manière pour son organisation de “se manifester” et de réfléchir sur des thèmes qui “suscitent débat dans la société algérienne”. Concernant la maladie d'Alzheimer, M. Tedjiza a indiqué qu'elle mobilise gouvernement et mouvement associatif dans certains pays, comme la France, en constatant que “la conscience citoyenne est à développer chez nous”. Il a, cependant, reconnu que l'Algérie, contrairement à ces pays, se caractérise par la jeunesse de sa population, puisque “70% de la population ont moins de 30 ans”. Il n'empêche que l'intérêt porté aujourd'hui à la maladie d'Alzheimer est réel, car cette maladie qui touche les personnes âgées de plus de 70 ans, dans les pays dits développés, “survient après l'âge de 50 ans en Algérie” et “on ne sait pas encore pourquoi”. Devant l'absence de statistiques sur les personnes atteintes de cette maladie, M. Tedjiza a annoncé “à titre indicatif” qu'elle touche actuellement près de 30% de la population algérienne. “Le vieillard n'a pas sa place encore dans le système de santé algérien”, a-t-il soutenu, en précisant que la maladie d'Alzheimer renvoie à la fois au problème de perte de mémoire et à la démence.
Le regard de l'historien sur la mémoire apporte, quant à lui, de nouveaux éclairages, surtout quand cette problématique est liée aux violences, aux chocs et autres traumatismes. D'aucuns ont relevé, en marge de la rencontre, que la question de l'héritage du trauma (blessure), dû à la violence coloniale et à celle de la décennie 1990, exige avant tout de s'intéresser à la façon dont la société, dans son ensemble, “institue le rapport à sa propre histoire”. Ils ont plaidé pour “le retour à la parole” et “le travail de mémoire” pour rompre, selon eux, avec “les silences”, le “repli”, les “clivages” et/ou le “règne de la terreur”.
H. Ameyar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.