Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le syndrome de la classe économique ...
Phlébites
Publié dans Liberté le 08 - 09 - 2012

Les Algériens voyagent beaucoup, surtout en été, soit pour aller en Tunisie en prenant la route ou au Canada en prenant l'avion, des vols long-courriers qui n'ont rien d'une partie de plaisir.
L'avion est un espace exigu, les sièges sont serrés et les jambes sont coincées, l'atmosphère est sèche, tout pour que certains passagers souffrent de troubles de la circulation veineuses, notamment les phlébites.
Les phlébites sont appelées aussi thromboses veineuses. Elles sont provoquées par un caillot de sang qui se forme dans une veine des membres inférieurs. Le principal danger à redouter est l'embolie pulmonaire si le caillot (thrombus) migre vers les poumons.
La phlébite se manifeste cliniquement par des douleurs, une tension musculaire d'un mollet, un gonflement des jambes. Son apparition est favorisée par une immobilisation prolongée qui empêche ou entrave le retour veineux, et il existe des facteurs favorisants comme la contraception, les varices et les troubles de la coagulation.
Pour éviter d'en arriver là, mieux vaut adopter les bons gestes dès le départ en voyage en prenant quelques précautions avant le décollage :
- Il faut choisir des vêtements amples et des chaussures confortables ;
- Le port de bas ou de collants de contention a le mérite de favoriser le retour veineux, donc de prévenir la lourdeur et le gonflement des jambes.
- Une fois dans l'avion, il ne faut pas rester immobile ; se lever de son siège et marcher à intervalle régulier (l'idéal quelques minutes toutes les deux heures).
- Il est déconseillé de prendre des somnifères (pour éviter de dormir).
- Même en position assise, des mouvements de gymnastique permettront d'activer le retour du sang en faisant des flexions, contraction du mollet, extension et rotation des pieds.
- Il faut boire beaucoup d'eau.
- Eviter le café et l'alcool qui ont tendance à accentuer la déshydratation.
Ces recommandations sont utiles en toutes circonstances et s'appliquent aussi au voyage de longue durée par route ou même en train. La seule différence avec l'avion est qu'en voiture on peut s'arrêter pour s'oxygéner, marcher et se reposer et qu'en train l'espace est plus grand par rapport à l'avion et les sièges sont moins serrés.
En respectant ces conseils à la lettre, on prévient les accidents de phlébite, car une fois installée, un traitement à base d'anticoagulants (héparine en sous-cutanée pendant 10 jours) relayé par un traitement oral à base d'anti-vitamine K est indiqué.
Un bilan sanguin sera fait tous les 2 à 3 jours au début, puis tous les mois pour contrôler le temps de coagulation. La durée du traitement varie entre 3 à 12 mois, selon qu'il s'agisse d'une première phlébite ou non, et que le caillot se situe au niveau du mollet ou au-dessus. Une échodoppler étudiera le flux du sang dans les veines et permettra d'évaluer l'efficacité du traitement. En conclusion, toute personne qui a déjà fait un épisode de phlébite au cours d'un voyage (gonflement, lourdeur des jambes), et qui décide de voyager quel que soit le moyen de transport, doit bouger de temps en temps et boire souvent en prenant toutes les précautions déjà citées pour éviter toute surprise, surtout en vacances où on est loin de notre médecin, et il est conseillé d'avoir avec soi un carnet de santé où sont notés tous les traitements, en mentionnant les noms chimiques des médicaments, car les noms commerciaux changent d'un pays à un autre, sans oublier les antécédents médicaux et chirurgicaux. Ce carnet aidera beaucoup les secouristes ou les médecins du pays visité, car la santé est notre capital.
Dr A. K. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.