Dette extérieure.. 1,8 milliard de dollars en juin 2018    Registre de commerce électronique.. Seuls 43% des commerçants inscrits    Proches de leur plus haut niveau en trois mois.. Les prix du Brent dépassent les 66 dollars    Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité    Washington contre l'Europe    Attentat en Iran.. Des terroristes présumés arrêtés    Médaillés lors du 16e Championnat méditerranéen d'Escrime.. Ooredoo honore les escrimeurs algériens    Venezuela.. L'Europe met en garde contre une confrontation    Grand Prix du Concours national du saut d'obstacles.. Chakib Tabarout lauréat    Championnat de Basket-ball (17e journée).. Le leader sur du velours    Lutte antiterroriste.. Un élément de soutien arrêté à M'sila    DJELFA : La daïra d'Aïn Oussera promue wilaya déléguée    ACCUSES D'ENLEVEMENT SUIVI DE VIOL : Deux présumés ravisseurs arrêtés à Bejaia    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Convention africaine de lutte contre la corruption et infractions assimilées (CUA) de 2003    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    Alain Michel au lieu de Bouzidi ?    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    24 heures    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    Victoire du GSP devant Souihli    «Seules les compétences seront appelées à gérer le club sous Hyproc»    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La mission des choyoukh soufis dans l'unification de la nation    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministre chargé de la réforme du service public à Bouira
Faciliter au maximum les prestations administratives
Publié dans Liberté le 18 - 12 - 2013

La visite du ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme du service public, Mohamed El-Ghazi, à travers la wilaya de Bouira, aura épousé une forme assez inhabituelle auprès des usagers des services publics. Dès son arrivée à Lakhdaria, les guichets du nouveau siège de l'état civil étaient quasiment vides, ce qui a permis au ministre de se rendre compte des aménagements effectués pour faciliter l'accueil des citoyens. Toutefois, malgré cela, des instructions fermes ont été données pour améliorer les prestations de service de cette institution hautement sollicitée au quotidien. M. El-Ghazi, après avoir eu un exposé sur la situation des services de l'état civil à travers la wilaya, demandera à ce qu'une cellule soit constituée au niveau de la wilaya, afin d'établir les documents administratifs auprès du ministère des Affaires étrangères et les parapher pour les Algériens résidant à l'étranger. Le ministre, accompagné du directeur général de la Fonction publique, insistera lors des différents points visités pour que les préposés aux guichets fassent preuve d'exemplarité en matière d'accueil, de réception et d'orientation. Après Lakhdaria, le cortège ministériel s'est rendu à la ville de Bouira pour visiter le siège du CNRC, le siège de l'état civil, celui de l'ADE, de la Cnac de la polyclinique Aboubaker-Belkaïd, le bureau de poste Hadid-Saïd, l'agence commerciale de Sonelgaz, le siège de la Cnas, de la CNR des services des cartes grises au niveau du siège de la daïra, de l'agence Casnos et, enfin, du Centre de facilitation des entreprises. Un périple qui s'effectuera à chaque halte avec des réclamations de citoyens venus spécialement pour interpeller le ministre sur leurs déboires.
Des méandres de l'administration à la bureaucratie rencontrée pour la constitution de dossiers, les réclamations ont toutes été entendues par le ministre, qui a promis de transmettre à qui de droit les doléances citoyennes. Pour ce faire, lors d'un point de presse, Mohamed El- Ghazi avouera que son département, fraîchement créé, se fera un point d'honneur pour mettre un terme à une situation qui n'a que trop duré sur le plan de la bureaucratie : "Nous avons vu que plusieurs secteurs exigent des tonnes de documents administratifs pour la constitution de dossiers. Ce temps est révolu. Nous devons améliorer nos prestations de service auprès des usagers en économisant le facteur temps...'' À propos de la méfiance des citoyens envers l'administration, le ministre soulignera que le rôle des préposé(e)s aux guichets est primordial dans la mesure où un usager bien orienté et bien accueilli ne peut être que bénéfique pour l'administration : "Pour la décentralisation des documents, il y a une commission qui travaille avec l'ensemble des ministères pour l'allègement des procédures administratives, aussi bien au niveau central que local, ou au niveau des agences et institutions étatiques ou paraétatiques et du département ministériel que je dirige. Actuellement, il y a neuf ministères qui ont bouclé ce travail et nous sommes en phase de valider ces propositions qui entreront ensuite en application, dont certaines seront effectives au courant de ce mois de décembre, et d'autres qui devront faire l'objet de révision de textes réglementaires pour les adapter à cette nouvelle situation et seront effectives au courant du premier trimestre 2014.'' Prenant pour exemple le ministère de l'Intérieur qui a pris des mesures pour la délivrance du passeport pour laquelle l'enquête de police a été supprimée, M. El-Ghazi mettra en exergue la délivrance des documents de l'état civil qui seront prochainement entièrement numérisés après examen par le gouvernement au niveau de l'Assemblée populaire nationale pour alléger et supprimer un certain nombre d'entre eux, et cela s'adressera surtout aux services publics demandeurs de ces documents parce qu'il y a un abus dans la demande. Il y a des demandes d'extraits de naissance n°12 inutiles. La photocopie de la carte d'identité prouve que le titulaire est bien Algérien. La validité du bulletin n°12 passera à 10 ans de même que pour le passeport. Cela va alléger au niveau de la Fonction publique car, maintenant, seulement 4 documents devront être fournis, à savoir la demande de l'intéressé, la photocopie de la CNI, la photocopie du diplôme et un imprimé du recruteur pour être renseigné. Une fois reçu au concours, le postulant devra fournir un dossier complet. Et "la situation vis-à-vis du Service national ne sera plus demandée au postulant".
H. B
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.