Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Rudi Grcia évoque le recrutement de Slimani !    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A cause d'une tempête de neige
La manifestation de Barakat se transforme en rassemblement à Montréal
Publié dans Liberté le 24 - 03 - 2014

La tempête de neige, qui a débuté samedi tôt le matin, n'a pas empêché les compatriotes de se mobiliser contre le régime qui s'apprête à s'offrir un autre mandat, "un de trop", selon les partisans du boycott. Plus de 10 cm de neige, mais les membres du comité Barakat de Montréal se sont mobilisés malgré tout.
Rassemblés à la place Emilie-Gamelin au centre-ville, où devait s'ébranler l'action de Barakat, les dizaines de manifestants discutaient de la démarche à suivre à cause du mauvais temps qui a empêché une forte mobilisation de la communauté. Une semaine auparavant, les organisateurs ont mobilisé plus d'une centaine de personnes dans un rassemblement de rejet de l'élection présidentielle.
Sur place, outre les pancartes aux slogans maintenant bien connus, inspirés de la littérature anti-pouvoir, l'emblème national côtoie le drapeau amazigh. "Bouteflika dégage", "DRS dégage", "Halte à la corruption", pouvait-on y lire notamment. Après un petit briefing de quelques minutes, les organisateurs décident de surseoir à la marche. Les manifestants se sont donné le mot pour rejoindre en voiture le consulat d'Algérie à Montréal devant lequel ils comptaient observer un rassemblement de protestation. Mohamed prend dans son véhicule les nombreuses pancartes.
Une fois devant le siège du consulat d'Algérie à Montréal, les manifestants exhibent banderoles et pancartes grosses de slogans qui, ailleurs, ont fait tomber bien des dictatures. "Y en a marre de ce pouvoir", "Chaâb yurid isqatt ennidham !", scandent les manifestants à gorge déployée. Des portraits de Mustapha Ben Boulaïd, chef de la Wilaya I durant la Révolution de Novembre 1954, dont on commémore ce 22 mars l'anniversaire de sa mort au champ d'honneur, sont également exhibés. C'est pour les organisateurs une manière de répliquer à Abdelmalek Sellal, directeur de campagne de Bouteflika, qui a osé une blague mal placée à l'endroit des Chaouis.
Le chant patriotique Min Djibalina est entonné avec ferveur par les manifestants qui ont promis de maintenir la mobilisation citoyenne en faveur du changement qui passe par le départ du système. "52 ans barakat !" revendique-t-on à tue-tête.
Le rassemblement est levé environ deux heures après son début vers 13h. Les membres du comité Barakat de Montréal ne baissent pas les bras et comptent initier d'autres actions durant la campagne électorale qui a débuté hier, mais aussi durant la semaine du vote pour la communauté nationale établie à l'étranger.
Y. A.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.