Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Al-Sarraj dénonce le soutien «non proportionné» de la France à Haftar    Belfodil dans l'équipe type de la 30e journée    Le Nasr Es-senia vise la Ligue 2 à court terme    Ll'Algérie se plus chère sélection africaine présente en phase finale    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    Semaine de la critique riche en premiers films    Après Bouteflika, Gaïd-Salah : ces incorrigibles professionnels du « soutien »    Rassemblement des souscripteurs aux 200 LPA    Le discours de Gaïd Salah revu et corrigé    L'indépendance de la justice en question    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Le CC du FLN finit en queue de poisson    Les Belouizdadis visent la finale    Mellal, en "président" populaire du MCO    Pour "la primauté du politique sur le militaire"    Des habitants de la Casbah protestent devant la wilaya    Washington menace ses alliés    Café littéraire de Bouzeguène : Blocage de la subvention par la wilaya    Les étudiants toujours mobilisés    Mascara: Ils dépouillaient les voitures    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Les marchés couverts non exploités gérés par l'entreprise du marché de gros: La priorité aux jeunes activant dans l'informel    Oran : Les avocats marchent contre le système    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Tabbou fidèle à ses positions    Barbari Kheiredine seul candidat    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Le parcours de la 5e édition détaillé    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Un humoriste comédien à la tête de l'Ukraine    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    La solidarité en perspective du Ramadhan    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À la veille de la visite du chef de la diplomatie française à Alger
Y a-t-il une affaire Kedadouche ?
Publié dans Liberté le 07 - 06 - 2014

Alors que le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, est attendu demain et après-demain à Alger, l'ancien diplomate Zaïr Kedadouche, qui, rappelons-le, dans une lettre envoyée au président français, François Hollande, a présenté sa démission le mois dernier où il dénonçait les "discriminations" du Quai d'Orsay envers lui, nous a rencontrés hier à Paris.
Il était accompagné de Dahmane Abderrahmane qui fut le conseiller à l'Elysée de l'ancien président français, Nicolas Sarkozy. M. Dahmane, qui est à la tête d'un comité de soutien à Zaïr Kedadouche dans "son combat contre la discrimination", ne comprend pas le silence des autorités algériennes face à cette "injustice" et au "racisme". Il dénonce les propos tenus par le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, qui, selon lui, mettent en cause l'Algérie. "Je tiens à m'insurger face aux propos ambigus du porte-parole du Quai d'Orsay et contre la discrimination et le racisme dont a fait l'objet Zaïr Kedadouche", dira-t-il.
Ce dernier ira plus loin car, selon lui, "le Quai d'Orsay a volontairement sanctionné M. Kedadouche, d'abord pour ses origines algériennes, mais aussi parce qu'il est considéré comme un agent de l'Algérie. La communauté algérienne s'indigne au moment même où Laurent Fabius se prépare pour une visite de deux jours en Algérie. La communauté algérienne est choquée par le silence des autorités algériennes qui n'ont pas daigné bouger pour défendre l'un de leurs compatriotes. Kedadouche a été discriminé, parce qu'il est le digne héritier de sa famille qui faisait partie de la Fédération de France du FLN", ajoutera-t-il. Dahmane, à cette occasion, ira jusqu'à s'en remettre au président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
"Nous demandons au président algérien, M. Abdelaziz Bouteflika, d'être solidaire avec tout Français algérien, comme le sont Serge et Arnauld Klarsfeld avec tout Français juif discriminé. En tout cas, ce que je retiens, c'est que toute la presse française juge l'affaire condamnable, pourquoi pas le Quai d'Orsay ?", conclut-il. Pour sa part, Zaïr Kedadouche, qui a longtemps et longuement évoqué la discrimination dont il a fait l'objet par le Quai d'Orsay, ne retient, selon lui, que les propos ambigus du porte-parole du Quai d'Orsay qui s'est exprimé en ces termes : "M. Kedadouche s'est exprimé dans tous les médias, y compris la presse algérienne. Cette opération n'est pas née du Saint Esprit."
En conclusion, pour M. Kedadouche, "le combat pour la diversité et le combat des Français issus de l'immigration, y compris au Quai d'Orsay, c'est de représenter la France partout dans le monde. Je suis très fier de mes origines algériennes et du parcours de mon père éboueur à Aubervilliers. Au Quai d'Orsay, plus qu'ailleurs, on a cherché à me stigmatiser en fonction de mon nom. Le procureur de le République a été saisi avec le soutien de la Ligue des droits de l'Homme, de la Licra, des invisibles, ainsi que la pétition qui regroupe des milliers de personnes We Sign It".
En somme, cette affaire est loin de connaître son épilogue, il revient donc à la justice française de donner suite ou non à la plainte déposée par l'ancien diplomate, M. Kedadouche.
C. M.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.