L'AS Roma vise un jeune buteur brésilien    Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    Un 53e vendredi grandiose à Alger    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'AVICULTURE EN CRISE : Le poussin ne trouve pas preneur à Tiaret    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Une expulsion et des interrogations    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paris envahie par les Algériens
L'extrême droite joue avec le feu
Publié dans Liberté le 24 - 06 - 2014

La guerre est déclaré par l'extrême droite française aux supporters algériens, et la manipulation bat son plein où de folles rumeurs circulent sur le net pour dénoncer un vandalisme présumé des Algériens, que seuls les extrémistes semblent voir. En effet, une rumeur faisant état d'une église incendiée à Lyon a fait le tour de la toile, une intox distillée par un groupuscule d'extrême droite. Certes, des débordements ont eu lieu dans plusieurs régions de France, mais rien d'aussi spectaculaire comme le prétendent les partisans du Front National. A Barbès, 18e arrondissement parisien, connu pour être le fief des supporters des Verts, près d'un millier d'entre eux ont fêté la victoire des Fennecs dans une ambiance festive, sans aucune violence.
D'ailleurs aucun incident n'a été signalé. Sur l'avenue des Champs-Elysées, des centaines de supporters ont été au rendez-vous pour célébrer cette éclatante victoire de l'équipe nationale algérienne, et mis à part une circulation quelque peu perturbée, aucun incident n'a eu lieu.
En tous cas, autour de Paris, la police a recensé des feux de poubelles mais sans pour autant entendre parler d'incidents graves. La manipulation bat son plein, et le Front national n'hésite pas, à travers certains de ses élus, de jeter de l'huile sur le feu et donner à ces incidents minimes une proportion bien supérieure.
Lyon et la bataille du FN
S'il y a bien une formation politique qui compte tirer profit de la victoire des Algériens au Mondial, c'est bien le Front national. D'ailleurs, la première à dégainer n'est autre que la nièce de Jean Marie Le Pen, à savoir Marion Le Pen, qui veut en faire une affaire politique. "Les incidents autour de la victoire de l'Algérie sont une défaite pour la politique d'intégration menée par l'UMPS", lit-on sur son tweet. D'autres, comme un conseiller municipal du FN à Givors (Rhône), n'hésitent pas à pointer du doigt les médias qui, selon lui, ont volontairement décidé de ne pas communiquer sur les incidents survenus et faire taire les débordements des supporters algériens. "Consignes dans les rédactions pour ce matin : politique de l'autruche sur la victoire de l'Algérie", lit-on encore sur son tweet.
Le bloc identitaire ne lâche pas
Ces accusations portées à tort contre les supporters algériens ne sont pas fortuites et quelque part ne surprennent personne puisque, rappelons-le, l'organisation de l'extrême droite proche du Front national, à savoir le Bloc identitaire, s'en est violement pris aux supporters algériens. Cette organisation pourtant «dissoute» est déjà sortie de sa réserve, le 12 juin passé, à travers un communiqué pour faire la propagande de ses idées xénophobes et racistes. La cible, il ne faut pas aller la chercher très loin, il s'agit de la communauté algérienne de France, en prétextant des incidents graves qui pourrait survenir les jours des matches des Fennecs. Ce groupuscule xénophobe a en effet lancé une campagne de sensibilisation et d'affichage pour faire interdire toute forme d'allégresse de la part des supporters algériens de Paris, supporters des Fennecs.
C. M.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.