Abderrezak Makri active pour une transition politique    Mobilisation pour la libération de Salim Yezza    Rassemblement en soutien au militant Salim Yezza    Double gain pour Sonelgaz    Le Brent au-dessous des 72 dollars mardi à Londres    Les industriels boudent la filière    Pétrole : le FMI prévoit une baisse des prix    Le surprenant optimisme du président amériain    Tunisie : réunion des plus hauts responsables de l'Etat    Franchir la citadelle de Lubumbashi    Premier test pour les Canaris    Medouar soumet ses propositions à Zetchi    EN: Renard a tranché pour son avenir    82 tonnes de pain dans les poubelles d'Alger !    Une foule massacre 300 crocodiles    Le wali se substitue à l'APC et confie les affaires au chef de daïra    Meilleur ambassadeur de l'art plastique algérien en Europe    ...sortir...    Le wali "remet" les clés de la Maison de la culture aux organisateurs    L'Algérien Oussama Cherrad disqualifié    Coup d'envoi aujourd'hui    Mahmoud Abbas est reçu par Poutine    50% de réduction aux "Sables d'or" pour les adhérents Ugta    Trahison de juges    Reddition d'un terroriste à Adrar    Campagne de sensibilisation et d'information sur le rituel du pèlerinage    Le vieux parti monte au front    L'UE souligne "l'immense" expérience de l'Algérie    Poutine a réussi son opération séduction    Création d'une école supérieure des mathématiques pour l'année prochaine    Hommage à Beloufa et Chadia    Le caractère obligatoire sera-t-il imposé?    Un Regard, autrement    Soudani impressionne déjà son entraineur !    40 wilayas sous "les feux" de la rampe    Récolte de plus de 926 000 qx de pomme de terre d'arrière-saison    Le général Remli installé à la tête du 4ème Commandement    Près de 590 cas de piqûres de scorpion depuis le début de l'année    Décès : L'ancien journaliste de l'APS Abdelhadi Merad n'est plus    Carte Chifa : Déficit de plusieurs milliards de centimes pour la CNAS d'Alger    Dialogue stratégique Algérie-UE: Réunion à Alger sur les questions de sécurité    Sahara occidental : Le Polisario met en garde contre les tentatives de violer les décisions de la CJUE    Trous d'air    Des «casques blancs» dont le sort embarrasse l'Occident    Malgré le tollé politique aux Etats-Unis : Le chinois ZTE reprend ses activités    Approbation d'un plan de sauvegarde    «Les Lettres de prison» de Nelson Mandela    Bouteflika écrit à Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FFS : l'épreuve du consensus
Il organise demain son Congrès extraordinaire
Publié dans Liberté le 19 - 04 - 2018

Le dernier conseil national n'a pas tranché la nature de l'élection de l'instance présidentielle du parti.
Le Front des forces socialistes (FFS) tient demain au complexe de la Mutuelle des matériaux de construction de Zéralda un congrès extraordinaire qui s'annonce, à bien des égards, "animé" au regard de la nature de l'enjeu : l'élection de la nouvelle instance présidentielle.
À se fier à certaines indiscrétions dans l'entourage du parti, les "conciliabules" au sein de la commission de préparation du congrès et des instances dirigeantes pour "trouver la meilleure formule", de nature à transcender la "mini-crise" provoquée par la démission fracassante d'Ali Laskri de l'instance présidentielle, sont très "serrés". Il y aurait, d'une part, ceux qui tentent d'opérer le forcing pour garder les membres actuels en pourvoyant aux deux postes restants (l'instance étant composée de cinq membres, parmi lesquels deux seulement sont actuellement en place, à savoir Mohand-Amokrane Chérifi, qui va présider le congrès, et Aziz Baloul, alors qu'Ali Laskri, démissionnaire, devrait être maintenu), et ceux qui sont favorables à l'élection d'une nouvelle instance, d'autre part.
Aussi, une autre idée est défendue par d'autres : l'élection d'une instance composée de chaque représentant des principales wilayas du Centre. Jusqu'à hier, les "manœuvres" et les "négociations" se poursuivaient pour contourner les "écueils" à même d'organiser un congrès dans la sérénité, d'après les mêmes sources. Il faut dire que lors du dernier conseil national qui s'est tenu le 9 mars dernier, le parti s'était contenté d'une espèce de "compromis" entre les différents "protagonistes", en concédant à la convocation d'un congrès extraordinaire comme l'a réclamé une bonne partie du CN, mais sans pour autant trancher la nature de l'élection de l'instance présidentielle. "Le conseil national a pris acte de la démission du camarade Ali Laskri, membre de l'instance présidentielle. Les statuts adoptés par le 5e congrès du parti et notamment son article 48, l'IP réduite à 2 membres, requièrent l'organisation d'un congrès national extraordinaire pour élire une nouvelle instance présidentielle, avec une liste consensuelle de 5 membres comprenant les membres de l'instance présidentielle actuelle, habilitée à convoquer le congrès national ordinaire", avait noté le parti dans sa résolution entretenant, ainsi, une certaine confusion. "Se basant sur ces statuts, le conseil national décide la tenue d'un congrès national extraordinaire le 20 avril prochain, Journée de la démocratie. Conformément aux statuts, la commission de préparation du congrès national (CPCN), ainsi que le bureau de ce congrès seront présidés par Mohand-Amokrane Cherifi, président du 5e congrès du parti. La liste des membres de la CPCN et la liste des participants à ce congrès sont identiques à celles qui ont été validées au 5e congrès en y retirant tous ceux ont quitté le parti ou fait l'objet d'une mesure disciplinaire", avait ajouté le texte. Signe que le rendez-vous de demain s'annonce très serré, le chef du groupe parlementaire du parti n'a pas cessé depuis quelques jours de brocarder des adversaires, sans pour autant les nommer. "Depuis 5 ans, ils disent que le FFS est mort. Nous nous battons pour maintenir ce parti en vie. Puis ils reviennent pour se réclamer du FFS !", écrit Chafaâ Bouiche sur sa page facebook. "Il prétend être Abane Ramdane, le rassembleur, avec les pratiques de Boussouf, l'assassin !"
Qui vise-t-il ? Ali Laskri ? Possible.
Karim Kebir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.