Feux de forêt: 37 morts, poursuite des efforts pour endiguer les flammes    Feux de forêt: le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue palestinien    Feux de forêt: le secrétaire général de la Ligue arabe présente ses condoléances à l'Algérie    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie décroche dix médailles en Kick-boxing, dont cinq ce jeudi    Manchester United: l'hypothèse Dortmund pour Ronaldo    Goudjil salue le grand intérêt qu'accorde le Président de la République au dossier de la Mémoire    Feux de forêt: l'Etat mobilise tous les moyens pour circonscrire les feux et prendre en charge les sinistrés    Congrès de la Soummam: un dispositif de génie pour assurer la plus grande sécurité    Congrès de la Soummam: Un "saut qualitatif" dans la conduite de la Révolution    Feux de forêt : le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue tunisien Kaïs Saïed    Tennis / Tournoi international ITF (U14): l'Algérienne Badache sacrée à Tunis    Une délégation du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies reçue à Alger    Industrie pharmaceutique: Benbahmed aborde avec des experts de l'UA les opportunités de coopération    "Section Aéroportée 2022": exécution de l'épreuve du Biathlon    Le monodrame "Gilgamesh, comme vous en avez jamais entendu parler" présenté à Alger    Déclarations algérophobes de Raïssoui : des "divagations infâmes" étrangères à l'unité des rangs    «Les Palestiniens, spectateurs et acteurs de leur... propre extinction ?»    Faible impact    Agriculture et développement rural: Aperçu historique sur l'évolution du foncier agricole en Algérie à travers les âges    Démographie et procréation    Les habitants de la corniche endurent le calvaire: Embouteillages, tension sur les transports, diktat des «clandestins»    Aïn El Beïda: La ligne 28 prolongée jusqu'à la cité 2000 logements    ONE, DEUX, TROIS... TAHIA L'ALGERIE !    Gara-Djebilet: L'exploitation de la mine de fer a commencé    Ligue 2: Préparation de la nouvelle saison    Le courage de vivre    L'esprit des comportements    Incorrigible Makhzen!    La presse marocaine prend le relais    Dix-sept morts après des frappes turques dans le nord    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Et de trois pour Syoud!    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Tebboune présente ses condoléances    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    15 pays y prennent part    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plasturgie : un apport majeur dans l'industrie automobile
elle REPRESENTE UN TAUX D'INTEGRATION DE PLUS DE 30%
Publié dans Liberté le 05 - 05 - 2018

Sétif a accueilli jeudi une rencontre qui a permis aux participants de mettre en valeur le potentiel et la chaîne de valeur en plasturgie, allant de la production des intrants à la fabrication des composants dans le secteur automobile.
Atteindre un taux d'intégration appréciable à travers la mobilisation des sous-traitants dans le domaine de la plasturgie et fédérer les énergies pour constituer un écosystème automobile à même de permettre à cette industrie de s'offrir un tissu d'équipementiers locaux, tels sont les objectifs d'une journée technique organisée, jeudi, à l'université Ferhat-Abbès de Sétif. Intitulée "Plasturgie et matériaux composites dans le secteur automobile", cette rencontre, organisée par le groupe public ACS (Algerian Chemical Specialisties) et l'Union professionnelle de l'industrie automobile et mécanique (Upiam), a été une opportunité pour les participants de mettre en valeur le potentiel et la chaîne de valeurs en plasturgie allant de la production des intrants à la fabrication des composants dans le secteur automobile. Cette journée, à laquelle a pris part le secrétaire général du ministère de l'Industrie et des Mines, a vu la participation de constructeurs automobiles, de sous-traitants et de plusieurs opérateurs locaux, notamment ceux qui interviennent dans le secteur de la plasturgie. Selon la présidente de l'Upiam, Latifa Turki Liot, "cette rencontre s'inscrit en droite ligne de la volonté du gouvernement de réduire la facture d'importation des intrants et, du coup, renforcer l'intégration locale sur les projets en coproduction dans le secteur automobile". Pour cette responsable, cette journée se veut une opportunité pour orienter les pouvoirs publics pour engager des investissements dans ce sens, sachant que les intrants et les composants de la plasturgie représentent plus de 30% du taux d'intégration dans un véhicule. "Nous sommes conscients que l'industrie ne se fait pas en une ou deux années. Il était temps de lancer cette industrie, car les coûts seront moins importants. Notre objectif est aussi de créer un comité plasturgie à Sétif et de fédérer les différents opérateurs de cette filière. Notre association est une force de proposition et un espace pour la structuration du secteur via l'organisation d'activités, dont le prochain Salon de la plasturgie", explique encore Mme Turki Liot. Pour la représentante de l'ACS, "cette manifestation permettra aux différents producteurs d'échanger les expériences et de faire des propositions pour mieux intégrer leurs produits. D'autant que leurs produits sont très concurrentiels, répondent aux normes et au rapport qualité/prix". Aussi, une table ronde dédiée à la relation universités-entreprises a été organisée pour débattre de la formation nécessaire pour la montée en compétences dans cette filière qui constitue la pierre angulaire dans les intrants et les composants plastiques qui interfèrent dans le montage et la fabrication du véhicule, mais aussi dans la fabrication de la pièce de rechange.
F. SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.