Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



159 familles relogées à Boufhima (Draâ El-Mizan)
TIZI OUZOU
Publié dans Liberté le 05 - 01 - 2019

Après de longues années d'attente et de vie dans des conditions lamentables dans les cités précaires de Boufhima et Tazrout, deux localités relevant de la commune de Draâ El-Mizan, une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, 159 familles ont été finalement relogées dans des appartements neufs réalisés dans le cadre du programme de résorption de l'habitat précaire à Boufhima, cinq kilomètres à la sortie du chef-lieu communal en allant vers Tizi Ghennif. En effet, ces bénéficiaires ont reçu leurs décisions le 11 décembre 2018, lors d'une cérémonie organisée à la bibliothèque communale en présence des autorités locales. Seulement, pour la remise des clés, ils ont attendu la fin de l'année 2018 parce qu'il y avait des formalités à remplir, telles que le règlement des droits d'occupation de ces appartements d'une part, et d'autre part la démolition des habitations précaires. Depuis lundi, l'opération de relogement fut lancée sous la surveillance des responsables locaux et des services de sécurité. "Nous avons trop souffert et, Dieu merci, aujourd'hui nous avons un toit décent", nous a dit un bénéficiaire qui déménagea juste après avoir réglé sa situation auprès des services de l'OPGI. Selon une source locale, le relogement se poursuivra quotidiennement jusqu'à l'occupation du dernier logement. Si ces familles ont eu cette chance inouïe d'occuper ces logements tant attendus, il n'en est pas de même pour d'autres familles des deux cités de "L'indépendance" et de "Maâmar" dont les logements ne sont pas encore livrés. Récemment, après des actions menées notamment par les bénéficiaires des logements sis sur la route de Henia, les responsables locaux dont le chef de daïra, le maire et le député Ahcène Mansouri ont tenu une réunion de travail avec le chef de cabinet du wali en présence des directeurs de l'OPGI, de la Duch et du représentant de la Dlep. On croit savoir que des décisions ont été prises afin de prendre en charge les doléances des familles. "Nous avons eu nos préaffectations en mai 2107. En somme, près de deux ans après, on voit que certains projets sont toujours à l'arrêt et nous ne savons pas si, réellement, nous allons occuper ces logements au moins d'ici quelque temps", nous a confié un père de famille dont le toit de son taudis risque de s'écrouler sur toute sa famille.
En ce qui concerne la dernière décision, il s'agit d'attribuer 50 logements presque achevés le 24 février prochain, de réaliser le reste, soit encore un lot de 66 autres appartements alors que les 32 unités dont les travaux sont à l'arrêt ont été confiées à une entreprise.
Les bénéficiaires souhaitent que ces promesses soient tenues, parce qu'ils ont entendu des paroles en l'air depuis des années tout en rappelant que ces projets ont été lancés depuis plus de six ans. En ce qui concerne la livraison des 1000 logements sociaux, en mars 2018, une liste de 632 prébénéficiaires, dont 132 localisés à la Zhun, a été affichée, mais depuis ces prébénéficiaires ne savent pas quand ils auront leurs décisions définitives. Nous avons aussi appris qu'une liste de 287 autres prébénéficiaires sera affichée incessamment, alors que les demandes traitées appartenaient à environ 4500 demandeurs. C'est dire qu'en dépit de toutes les formules mises sur pied par l'Etat, le problème du logement est loin d'être réglé dans cette importante commune de Draâ El-Mizan, dont le nombre d'habitants avoisine les 50 000.
O. Ghilès


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.