Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Le Hirak entre l'admiration et la peur    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Pour une présidentielle dans 6 moi    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?
Il a convoqué une réunion d'urgence des SG des unions de wilaya
Publié dans Liberté le 21 - 04 - 2019

Le bureau exécutif de l'UGTA tient aujourd'hui une réunion d'urgence avec les secrétaires généraux des unions de wilaya au siège de la Centrale syndicale. Rien n'a filtré sur l'ordre du jour de cette rencontre décidée apparemment à la hâte. Le conclave s'inscrit-il dans le cadre de la préparation du 13e congrès de l'Union ou le sujet aurait-il un lien direct avec la situation qui prévaut à l'UGTA, notamment le sit-in de mercredi dernier où des centaines de syndicalistes ont réclamé le départ de Sidi-Saïd ? Selon certaines indiscrétions, Sidi-Saïd subit des pressions intenses au point qu'il envisagerait de jeter l'éponge. Des informations l'avaient même donné démissionnaire jeudi dernier, avant que la Centrale ne les démente. Il faut dire que l'étau se resserre autour de lui compte tenu de la contestation dont il fait l'objet ces deniers jours. La majorité des adhérents exige en effet sa démission. À ce rassemblement, des membres des unions de wilaya ont répondu présent. C'est la première fois qu'une mobilisation aussi importante a pu se concrétiser contre Sidi-Saïd, à la tête de l'UGTA depuis plus de 22 ans. Si l'on se fie à certaines sources, le premier dirigeant de l'Ugta aurait cédé à la pression et saisirait l'occasion de ce conclave imprévu pour annoncer sa démission. D'autres sources, en revanche, affirment que le SG de l'Ugta fait fi des revendications du mouvement populaire et poursuivra son mandat jusqu'au congrès. Or, statutairement, son mandat expire le 3 janvier 2020. La Commission exécutive nationale (CEN) a, toutefois, pris la décision d'avancer la date du congrès au cours de sa réunion d'Oran, en réponse à la demande du peuple. Sa présence à la tête de l'organisation aura ainsi pour seul objectif la préparation de cette échéance élective, prévue après le mois de Ramadhan, qui signe la fin de son règne. "Je vous le dis tout de suite : je ne suis pas candidat. Je l'ai dit aujourd'hui à la CEN, je n'ai pas d'ambition. Ma seule ambition est d'aller vers un congrès de responsabilité dans une nouvelle dimension d'adaptation et de refondation", a-t-il déclaré à la presse en marge des travaux de la CEN, tenus la semaine dernière au complexe des Andalouses à Oran. Par ailleurs, de nombreux dissidents des instances de la Centrale refusent de participer à ce congrès qui, disent-ils, "sera préparé par les secrétaires nationaux en poste". Ce sont, en fait, les opposants à Sidi-Saïd qui envisagent, eux aussi, d'organiser un "congrès extraordinaire qui sera l'émanation de la volonté et des aspirations des travailleurs et des syndicalistes de la base", affirment-ils dans une déclaration. Ce courant de l'opposition au sein de la Centrale syndicale est animé par plusieurs unions de wilaya. Ces syndicalistes ou leurs représentants ont prévu une réunion la semaine prochaine pour la "mise en place d'une commission souveraine de préparation du congrès extraordinaire, qui sera constituée de membres représentatifs de toutes les régions et de tous les secteurs socioprofessionnels ayant la confiance de la base des travailleurs", précisent-ils. Reste à savoir ce que décidera Sidi-Saïd à l'issue de la réunion d'aujourd'hui.
B. K.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.