TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED (ALGER) : Lourde peine pour le journaliste Khaled Drarni    ACCIDENT SPECTACULAIRE DE LA CIRCULATION A MOSTAGANEM : Six blessés dont 2 dans un état grave à Fornaka    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de drogues à Saint Pierre    Le président Tebboune reçoit le ministre espagnol de l'Intérieur    M.Tebboune exige de profondes réformes des œuvres universitaires et l'ouverture du cursus post graduation    Oran: soulagement des cafetiers et restaurateurs à la veille de la reprise graduelle    Séismes à Mila : une réplique de 3,2 sur l'échelle de Richter enregistrée à Grarem-Gouga    Ouverture d'une enquête sur les derniers troubles à Bamako    Démission de la ministre de l'Information libanaise    Hôtes du Soir : Une tradition solidement ancrée    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Des centaines d'appelés de la décennie noire devant le secteur militaire    D'anciens responsables de la gendarmerie arrêtés    Véhicules neufs: présentation avant la fin de semaine du nouveau cahier des charges    La station de dessalement de Honaïne opérationnelle    Persistance inexplicable du manque de liquidités    Les détails de la réouverture    Le professeur Belhocine appelle à la vigilance    Les révélations glaçantes de sa famille    Le coach Zeghdoud donne son accord de principe    "Il est urgent de reprendre les entraînements"    "Nous déposerons une plainte contre Benmedjber"    Hachemi Cherif, le précurseur de la double rupture !    75 ans du bombardement de Nagasaki: la menace nucléaire à nouveau en augmentation    Les pourparlers de paix "sur le point" de débuter    Guerre de tranchées entre Ennahdha et Saïed    Peu d'espoir de retrouver des survivants    "La Banque d'Algérie a besoin d'un gouverneur qui tire son pouvoir de son savoir"    13 relaxes et une condamnation avec sursis    Une "bande criminelle" démantelée    "Mohammed Dib était un écrivain public de son peuple"    Une chaîne de télévision libanaise boycotte la classe politique    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    Crise sanitaire : Le saoudien Aramco annonce une chute de 73,4% de son bénéfice    Aéroport de Francfort : 3000 à 4000 emplois supprimés    Sahara Occidental occupé : L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la francophonie à Dakhla    La presse, le pouvoir et l'argent    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    Le TTO, les tréteaux d'Oran : Le dynamisme du présent succède à la gloire des temps passés    Hommage à Lamine Bechichi : Un repère d'historicité de la révolution et de la culture algériennes    Protocole d'entente algéro-américain sur la protection des biens culturels : Préservation commune du patrimoine    Vols, cambriolages, agressions: La police lance une application pour signaler les crimes et délits    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Dormir pour nous reposer de vivre !    Ce sur quoi le passé a reposé    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les accusations portées contre Mme Hanoune sont sans fondement"
Le PT réclame sa libération
Publié dans Liberté le 16 - 05 - 2019

La situation de Mme Louisa Hanoune, placée en détention préventive à la prison civile de Blida dans le cadre de l'affaire Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag par le tribunal militaire de Blida, a été au centre de la réunion du bureau politique du Parti des travailleurs, qui s'est tenu hier en session ordinaire au siège de la formation politique. Dans un communiqué rendu public hier, le secrétariat permanent du bureau politique du PT a battu en brèche toutes les accusations portées à l'encontre de la première responsable du parti, qui croupit depuis jeudi 9 mai dans les geôles.
Il les considère "sans fondement". "Cette arrestation arbitraire constitue une étape dangereuse qui ouvre la voie à des dérapages et des dérives plus gravissimes", estime le BP du parti. Et d'ajouter : "Son incarcération jusqu'à ce jour constitue une criminalisation de l'exercice politique. Cela se veut aussi une attaque frontale contre la démocratie, le pluralisme et contre le peuple algérien qui lutte inlassablement depuis le 22 février pour asseoir les jalons d'une souveraineté populaire complète." Les membres du BP se sont, en outre, félicités de l'élan de solidarité exprimé "immédiatement après l'arrestation de Mme Louisa Hanoune par les partis politiques, les organisations syndicales, les personnalités nationales ainsi que les citoyens qui se sont mobilisés pour exiger la libération pure et simple d'une prisonnière pour un délit politique". Dans le même registre, la direction du parti n'a pas manqué de saluer l'initiative prise par des citoyennes et des citoyens au niveau local pour la création de comités de wilaya pour la libération de Louisa Hanoune. C'est ainsi que le bureau politique du parti a décidé de "convoquer prochainement une nouvelle session ordinaire, et ce, pour débattre de la campagne de mobilisation citoyenne pour la libération du leader du PT ainsi que dans le cadre de la révolution populaire". Figurent également à l'ordre du jour de la session du secrétariat du bureau politique du Parti des travailleurs les manifestations de rue organisées tout au long de la semaine pour exiger le départ du régime et de tous ses symboles. Pour le parti, "les manifestations populaires pacifiques à travers le territoire national du vendredi 10 mai, le hirak estudiantin à travers la grande marche du mardi 14 mai, ainsi que la démonstration des avocats confirment bien que le peuple reste déterminé à poursuivre son combat. Les manifestants ont exigé la dissolution des Chambres du Parlement et rejettent l'élection du 4 juillet", ce qui montre, pour le parti de Louisa Hanoune, "la détermination sans faille du peuple pour en finir avec le régime en place et amorcer du coup un véritable changement à tous les niveaux : politique, économique, social et culturel".

Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.