HRW : Algérie : La peine d'un leader d'opposition doublée la veille de sa libération.    69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès en Algérie    Alger: les Autorisations exceptionnelles prorogées suite au rallongement des horaires de confinement    Oran : concours du meilleur conte pour enfants sur Internet    Automobile: reprise de l'activité de contrôle technique des véhicules    Football : vers un retour de Slimani à Lisbonne    Arrivage de Chine de la première commande des moyens de protection contre le Covid-19    Angleterre : Southgate donne l'exemple aux joueurs de Premier League    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Le Real sait à quoi s'en tenir pour Sadio Mané    Coronavirus : Le ministre de l'Education annonce une mouture de plan de contingence    Report de la réunion d'urgence Opep-Russie    Trois banques publiques fin prêtes    Les journées internationales reportées à fin mai    Ronaldinho emprisonné depuis un mois    Les DAB ne fonctionnent pas tous à Alger    4 hirakistes relaxés    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    25 décès et 80 nouveaux contaminés enregistrés hier    Approvisionnement en sucre et huile à Constantine : Des rumeurs de pénurie provoquent la panique    "La vie du président déchu est un roman à rebondissements"    Lancement du premier salon virtuel de la photographie    Des avocats africains déposent une plainte contre Jean-Paul Mira    Décès du chanteur américain Bill Withers : L'une des plus voix de la soul    Lettre ouverte de l'UNESCO en réponse à l'annonce d'un projet de construction sur le site archéologique de Nahr el Kalb au Liban    Le coronavirus peut-il affecter les hommes plus que les femmes ?    Producteurs de boissons: Appel à des mesures urgentes pour éviter des pénuries    Ils lancent un appel de détresse: 12 Algériens, dont 5 femmes, bloqués aux Maldives    Une instruction du Premier ministère: D'autres catégories de commerces autorisées à activer    Douanes: Mesures exceptionnelles pour faciliter l'importation    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    RENAISSANCE HUMAINE    Le Dr Lyes Merabet met en cause le "non-respect" du confinement    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    La chute de la maison Bouteflika    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paidoyer pour une conférence de concertation
front des forces socialistes
Publié dans Liberté le 20 - 05 - 2019

Quelques jours après l'annonce de sa proposition de sortie de crise faite d'une période de transition jumelée à la mise sur pied d'une Assemblée nationale constituante, le Front des forces socialistes appelle, cette fois-ci, les "forces vives de l'alternative démocratique" à accélérer la cadence. Dans son appel rendu public, hier, le FFS estime que "l'heure est grave", rappelant que "l'initiative politique est à portée de main pourvu que les bonnes volontés s'affichent et les organisations politiques, sociales, syndicales et les personnalités nationales indépendantes se décident enfin à prendre le train de l'histoire au bon quai et dans le bon sens".
Concernant sa proposition en faveur de l'avènement de la deuxième république, le FFS précise qu'il a déjà entamé un programme de rencontres avec des personnalités nationales et associatives évoluant dans divers horizons. "Aujourd'hui, il est plus qu'indispensable, voire urgent, d'accélérer la cadence de ces rapprochements d'idées et de visions", souligne le parti, précisant que la proposition consiste en la tenue d'"une conférence nationale de concertation et de dialogue" regroupant "les forces vives du changement démocratique dans des délais raisonnables". "Cette rencontre, détaille le FFS, servira d'assise et de rampe de lancement à un vrai pacte politique consensuel qui définira par la suite les contours du processus de transition démocratique dans le pays". "Nous constatons avec beaucoup de fierté et de satisfaction que l'opposition sous toutes ses formes, partis politiques, organisations sociales, syndicales et autres personnalités nationales, est en pleine effervescence. Cette nouvelle dynamique ne peut être que bénéfique et salvatrice pour accompagner le peuple dans sa révolution pacifique contre l'ordre établi", ajoute le FFS, indiquant que "la multiplication des initiatives politiques de sortie de crise traduit parfaitement la volonté de ces acteurs politiques et sociaux à contribuer efficacement et sincèrement à l'édification d'une nouvelle république qui prendra en charge les attentes et les aspirations légitimes du peuple algérien". Concernant toujours les initiatives lancées par l'opposition, le FFS considère qu'il ne peut être que réceptif et attentif à l'évolution de ces propositions de sortie de crise, affirmant, à l'occasion, "son entière disponibilité à les discuter et à les débattre dans un cadre approprié et favorable à l'émergence d'une issue consensuelle et adaptée à la crise multidimensionnelle qui mine l'avenir de pays". "Nous devons immédiatement apporter notre pierre à cet édifice de transition démocratique tout en restant en phase avec les revendications légitimes exprimées par la rue", a encore souligné le parti, ajoutant que "nous devrions agir et travailler ensemble sans préjugés et sans calculs, afin de faire triompher cette formidable révolution populaire et la délivrer de la persécution du pouvoir despotique". Abordant les réactions du pouvoir, le FFS a dénoncé "les manœuvres et les manigances" dont l'unique espoir "est de mettre en échec cette déferlante citoyenne". "La dernière forfaiture politique ‘fabriquée de toutes pièces' par les laboratoires du régime a été un simulacre de dialogue qui a été boudé par tout le monde, y compris par les partis proches du sérail ainsi que par le chef de l'Etat par intérim lui-même", a encore dénoncé le communiqué du FFS.
Mohamed Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.