PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





12 937 candidats à l'examen du baccalauréat
Bouira
Publié dans Liberté le 16 - 06 - 2019

Le jour tant attendu et parfois redouté est arrivé pour les 12 937 candidats à l'examen du baccalauréat de la wilaya de Bouira. Ainsi, à partir d'aujourd'hui et pendant quatre jours, les nerfs des élèves et de leurs parents vont être mis à rude épreuve. Les postulants au fameux sésame d'entrée à l'université vont entamer leur examen par la traditionnelle épreuve de langue arabe, durant la matinée, suivie de celle de l'anglais, l'après-midi. Concernant le volet logistique, la direction de l'éducation de Bouira a aménagé 49 centres d'examen à travers le territoire de la wilaya. Pour ce qui est de l'encadrement, 4 233 surveillants ont été réquisitionnés pour veiller au bon déroulement de l'examen.
Hier encore, au niveau des différents centres d'examen du chef-lieu de wilaya, les préparations allaient bon train, dans le but d'offrir les meilleures conditions de concentration aux candidats. Au lycée Hamza de Bouira, les enseignants peaufinaient les dernières retouches, à l'exemple de la vérification des matricules des candidats et leur disposition dans les salles. Il est à signaler et comme chaque année, des rumeurs de "fuite de sujets d'examen" ont circulé. Cette fois elles concerneraient les épreuves de sciences islamiques et d'histoire géographie.
Cependant, et selon une source proche de la direction de l'éducation de Bouira, ces "fuites" ne seraient que "de pures spéculations". Notre source ajoute que "toutes les dispositions ont été prises pour prévenir contre d'éventuelles tricheries. Les téléphones portables et autres gadgets pouvant servir à copier sont formellement interdits en salle d'examen", avant de rappeler les sanctions que peuvent encourir les candidats récalcitrants : "Au cas où un cas de tricherie venait à être signalé son auteur sera immédiatement exclu du centre d'examen et sera privé de repasser son bac pendant 5 ans."

R. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.