PSG: Neymar attend un geste du Barça avant de lâcher une bombe !    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Lille ou Nice pour Ounas ?    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le niet des Palestiniens
Conférence économique de Bahreïn sur la Palestine
Publié dans Liberté le 27 - 06 - 2019

Bahreïn a réuni hier des responsables économiques pour discuter d'un plan de développement américain pour les territoires palestiniens, que les dirigeants palestiniens dénoncent comme une tentative de leur imposer un règlement du conflit favorable à Israël.
Jared Kushner, gendre et conseiller du président américain Donald Trump, a proposé cette initiative, baptisée "De la paix à la prospérité" et l'a présentée comme "l'occasion du siècle" pour les Palestiniens, aux prises avec une crise économique chronique. Connu pour sa proximité avec Israël, Jared Kushner a prévenu les Palestiniens, dont les représentants boycottent la réunion, que l'acceptation de ce plan était un préalable à tout accord de paix. Il leur fait miroiter un projet fait notamment de 50 milliards de dollars d'investissements dans les infrastructures, le tourisme ou l'éducation, avec la création d'un million d'emplois à la clé. L'Autorité palestinienne, qui estiment que les Etats-Unis font miroiter une aide économique pour imposer leurs idées et leurs solutions sur un règlement politique qui lui serait défavorable, a boycotté cette réunion. Pour les responsables palestiniens, cet atelier économique a pour but la liquidation de la cause palestinienne. À ce propos, le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abu Rudeineh, avait déclaré mardi que "l'initiative de paix arabe adoptée par les sommets arabes et islamiques, qui a été intégrée à la résolution 1515 du Conseil de sécurité des Nations unies, est une ligne rouge. Il n'est pas possible pour Kushner de reformuler l'initiative au nom des sommets arabes et islamiques". Ces déclarations constituent une réponse aux déclarations de l'envoyé du président américain au Moyen-Orient, George Kouchner, qui a déclaré que "l'objectif de l'accord du siècle est de mettre fin à l'initiative arabe de paix". Il a ajouté que "le président Mahmoud Abbas a révélé les objectifs de cet accord, qui vise à liquider notre cause nationale". Pour Saeb Erekat, le secrétaire du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, "le seul moyen de paix est dans la réalisation de la souveraineté de l'Etat palestinien libre sur son territoire et dans la réalisation des droits inaliénables du peuple palestinien à l'autodétermination, à l'indépendance et au retour des réfugiés selon la résolution 194 de l'ONU". Il a réitéré la position officielle du gouvernement palestinien de ne pas transiger sur une solution politique juste et durable, en affirmant : "Tout plan incluant des éléments visant à mettre fin à la cause palestinienne et à annuler l'existence de son peuple est rejeté par la partie palestinienne et n'est pas acceptable à négocier." Par ailleurs, pour le troisième jour consécutif, les protestations dans les provinces palestiniennes, aux camps de réfugiés, dans la diaspora et dans plusieurs pays du monde se sont poursuivies hier contre l'atelier de travail américain qui a député hier à Bahreïn. La veille, les territoires palestiniens occupés ont été le théâtre de manifestations que les forces militaires israéliennes ont réprimé avec violence, blessant et arrêtant des dizaines de Palestiniens.

Merzak Tigrine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.