USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ville croule sous les ordures
Dra Ben-Khedda (Tizi Ouzou)
Publié dans Liberté le 23 - 07 - 2019

La ville de Drâa Ben-Khedda, 10 km à l'ouest de Tizi Ouzou, est devenue, depuis plus d'une semaine, invivable pour ses habitants en raison des ordures ménagères qui s'amoncellent dans tous ses coins et recoins, donnant, ainsi, un visage des plus hideux à ce centre urbain et dégageant des odeurs nauséabondes des plus insupportables. Aucun des quartiers de cette ville n'échappe à cette situation qui menace la santé des habitants en cette période de grosses chaleurs.
C'est le cas des cités 400-Logements, 200-Logements, Chaba en passant par les cités Mahmoudi, Touares etc., des quartiers où des amas de déchets et d'ordures ménagères sont entreposés partout, aux abords des routes, à proximité des marchés et commerces, sur les placettes publiques, dans les cours des cités, sur les trottoirs etc. Ils débordent même sur les chaussées des routes principales par endroits, répandant ainsi une odeur nauséabonde et laissant échapper de grandes quantités de liquide noirâtre. "Nous vivons cette situation depuis maintenant plusieurs jours et cela devient vraiment insupportable. Des odeurs nauséabondes se dégagent partout où tu passes en ville et dans les quartiers. Nous craignons aussi des maladies. Le comble, c'est que certains citoyens, pour s'en débarrasser, incinèrent les déchets et les ordures sur place dans les quartiers, provoquant une odeur et une fumée étouffantes pour les habitants qui ne peuvent pas sortir dans les environs ou ouvrir même les fenêtres de leurs maisons", nous dira une dame habitant l'un des quartiers en question.
Cette situation est une des premières conséquences de la grève déclenchée par les quelque 300 travailleurs de l'APC dimanche passé pour protester contre "le non-versement de leurs salaires depuis deux mois et contre les mauvaises conditions de travail, caractérisées par l'insécurité dans l'enceinte même de l'APC et le manque de moyens humains et matériels", comme il a été signalé dans une déclaration rendue publique par les concernés. Rencontrés sur les lieux, ces travailleurs ont, encore une fois, réaffirmé leur volonté de ne pas baisser les bras tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils n'excluent pas également le recours à d'autres actions, comme des rassemblements devant la daïra et de la wilaya si la situation n'est pas réglée d'ici la fin de la semaine. Pour rappel, l'APC de Draâ Ben-Khedda souffre d'un dysfonctionnement dû à la mésentente qui perdure depuis l'année passée entre le maire et son exécutif, ce qui a donné lieu à la non-approbation du budget primitif. Une situation qui a induit un blocage des salaires des travailleurs.

R. Achour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.