La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ville croule sous les ordures
Dra Ben-Khedda (Tizi Ouzou)
Publié dans Liberté le 23 - 07 - 2019

La ville de Drâa Ben-Khedda, 10 km à l'ouest de Tizi Ouzou, est devenue, depuis plus d'une semaine, invivable pour ses habitants en raison des ordures ménagères qui s'amoncellent dans tous ses coins et recoins, donnant, ainsi, un visage des plus hideux à ce centre urbain et dégageant des odeurs nauséabondes des plus insupportables. Aucun des quartiers de cette ville n'échappe à cette situation qui menace la santé des habitants en cette période de grosses chaleurs.
C'est le cas des cités 400-Logements, 200-Logements, Chaba en passant par les cités Mahmoudi, Touares etc., des quartiers où des amas de déchets et d'ordures ménagères sont entreposés partout, aux abords des routes, à proximité des marchés et commerces, sur les placettes publiques, dans les cours des cités, sur les trottoirs etc. Ils débordent même sur les chaussées des routes principales par endroits, répandant ainsi une odeur nauséabonde et laissant échapper de grandes quantités de liquide noirâtre. "Nous vivons cette situation depuis maintenant plusieurs jours et cela devient vraiment insupportable. Des odeurs nauséabondes se dégagent partout où tu passes en ville et dans les quartiers. Nous craignons aussi des maladies. Le comble, c'est que certains citoyens, pour s'en débarrasser, incinèrent les déchets et les ordures sur place dans les quartiers, provoquant une odeur et une fumée étouffantes pour les habitants qui ne peuvent pas sortir dans les environs ou ouvrir même les fenêtres de leurs maisons", nous dira une dame habitant l'un des quartiers en question.
Cette situation est une des premières conséquences de la grève déclenchée par les quelque 300 travailleurs de l'APC dimanche passé pour protester contre "le non-versement de leurs salaires depuis deux mois et contre les mauvaises conditions de travail, caractérisées par l'insécurité dans l'enceinte même de l'APC et le manque de moyens humains et matériels", comme il a été signalé dans une déclaration rendue publique par les concernés. Rencontrés sur les lieux, ces travailleurs ont, encore une fois, réaffirmé leur volonté de ne pas baisser les bras tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils n'excluent pas également le recours à d'autres actions, comme des rassemblements devant la daïra et de la wilaya si la situation n'est pas réglée d'ici la fin de la semaine. Pour rappel, l'APC de Draâ Ben-Khedda souffre d'un dysfonctionnement dû à la mésentente qui perdure depuis l'année passée entre le maire et son exécutif, ce qui a donné lieu à la non-approbation du budget primitif. Une situation qui a induit un blocage des salaires des travailleurs.

R. Achour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.