Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU craint une escalade
Course à l'armement
Publié dans Liberté le 24 - 08 - 2019

"La fin du traité FNI ne devrait pas être le catalyseur d'une compétition renouvelée et sans contrainte dans le développement et la prolifération des missiles", a prévenu Izumi Nakamitsu, Haute-Représentante de l'ONU pour les affaires de désarmement.
L'ONU a qualifié jeudi de dangereuse la relance de la course à l'armement menée notamment par les Etats-Unis et la Russie, après leur retrait du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), début aout. "L'acquisition, la prolifération, le déploiement et l'utilisation de missiles continuent à jouer un rôle déstabilisateur et même d'escalade dans les relations internationales", a prévenu Izumi Nakamitsu, Haute-Représentante de l'ONU pour les affaires de désarmement.
S'exprimant jeudi, lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la menace posée par les missiles à la paix internationale, la représentante de l'ONU a fait savoir que "la fin du traité FNI ne devrait pas être le catalyseur d'une compétition renouvelée et sans contrainte dans le développement et la prolifération des missiles". Pour elle, "les missiles ajoutent, aujourd'hui, un élément dangereux et déstabilisateur aux points chauds régionaux de l'Asie du Nord-est à l'Asie du Sud, au Moyen-Orient et à l'Europe.
Ils contribuent directement à la relance de la course dans le domaine des armes stratégiques et entravent la réalisation des objectifs plus larges de désarmement". Les déclarations de Mme Nakamitsu, rappelle-t-on, interviennent quelques jours après l'essai par les Etats-Unis d'un missile de portée intermédiaire, leur premier depuis la guerre froide.
Faisant écho aux déclarations précédentes d'António Guterres, Mme Nakamitsu a appelé tous les Etats à rechercher "de toute urgence" un accord sur "un nouveau chemin commun pour le contrôle international des armements". À ce jour, il n'existe aucune norme, aucun traité ou accord universel régissant les missiles dans le monde, a rappelé la cheffe du désarmement de l'ONU.
Des mesures internationales sur les missiles existent, telles que le Régime de contrôle de la technologie des missiles et le Code de conduite de La Haye contre la prolifération des missiles balistiques mais elles demeurent, selon la représentante de l'ONU, très insuffisantes. Aujourd'hui, de plus en plus de pays, y compris ceux qui ne font pas partie des accords multilatéraux existants, continuent d'acquérir et de développer leurs capacités en matière de missiles balistiques.
"Le Conseil de sécurité a été particulièrement saisi des activités menées en République populaire démocratique de Corée, qui renforce activement ses capacités en matière de missiles, contrairement aux résolutions du Conseil", a rappelé la cheffe du désarmement.
Mme Nakamitsu a souligné que les mesures prises jusqu'à présent en faveur du contrôle des armes et du désarmement, notamment en ce qui concerne les missiles, ont joué un rôle crucial dans la prévention des conflits, la réduction des risques, la désescalade et la réduction des tensions au plus fort de la dernière guerre froide. "Empêcher la propagation et l'émergence d'armes de déstabilisation reste une tâche essentielle et inachevée pour la communauté internationale dans le cadre de nos efforts communs pour préserver la paix, la sécurité et la stabilité internationales", a dit la Haut-Représentante.

Karim Benamar/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.