Arsenal - Özil : "c'est toujours de ma faute"    JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Courbis : «L'Algérie a fait honneur à son statut face à la Colombie, c'était presque un match abouti»    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    Quel sort pour le projet ?    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La crise n'a pas eu raison de notre détermination"
Bilel Dziri, entraÎneur de l'USMA, à "Liberté"
Publié dans Liberté le 12 - 09 - 2019

Dans un entretien accordé à Liberté, l'entraîneur Dziri Bilel est revenu sur la situation actuelle, la prochaine rencontre de Ligue des champions d'Afrique face à Gor Mahia ainsi que des sujets liés à l'actualité du club. Il en parle.
Liberté : Vos joueurs ont décidé de mettre un terme à la grève et reprendre du service. Dans quel état d'esprit se trouve l'équipe ?
Bilel Dziri : Je peux vous rassurer que nous avons repris le travail dans de bonnes conditions. Les joueurs ont exprimé leur ras-le-bol par rapport à la situation financière du club, et ce, en observant une grève de deux jours. Mais tout est rentré dans l'ordre. Nous préparons nos prochaines échéances dans une bonne ambiance. J'espère que le club s'en sortira le plus rapidement possible.
Comment faites-vous justement pour motiver vos joueurs, alors que le club est toujours en crise, sans la moindre solution en perspective ?
Je ne vous cache pas que c'est très difficile de gérer une équipe en pleine crise. Mais on se dit que l'USMA n'est pas la seule dans le championnat national à vivre une telle situation. L'absence d'argent dans le championnat algérien n'est pas propre à l'USMA. Les crises sont partout d'ailleurs. J'avoue que la situation de l'USMA à l'heure actuelle est critique, on ne sait même pas comment vont évoluer les choses à l'avenir. Mais ce n'est pas une raison pour nous en tant que sportifs d'abandonner.
Nous sommes dans l'obligation de faire face à ces problèmes par respect à l'USMA et à ses supporters.
Votre premier déplacement en Champions League africaine a été assuré par une société privée, et cette fois ce sont les autorités algériennes qui se sont engagées à prendre en charge le déplacement du Kenya… C'est un souci de moins pour vous, n'est-ce pas ?
Effectivement, c'est un grand soulagement pour nous. C'est une bonne initiative de la part des autorités algériennes qui n'ont pas pris uniquement en charge le déplacement de l'USMA, mais aussi des autres clubs algériens engagés dans les compétitions internationales. À mon avis, elles ont pris en considération les difficultés financières des clubs et ont agi de la sorte pour aider les formations devant représenter le pays.
Cela vous permettra de vous concentrer davantage uniquement sur la compétition africaine, n'est-ce pas ?
C'est sûr que cela va nous permettre déjà de poursuivre notre chemin en compétition africaine si nous arrivons bien évidemment à passer le cap de Gor Mahia. Puis en matière de concentration, les joueurs ne vont pas se poser des questions à propos de notre déplacement au Kenya s'il aura lieu ou pas ! Les joueurs ne doivent penser qu'au match et se concentrer sur leur mission. J'espère avoir des joueurs engagés à 100% pour réussir.
Malgré la crise, votre équipe a réussi à réaliser un bon parcours en championnat. Quel est le secret de cette réussite ?
Je ne vous cache pas que les joueurs sont affectés par leur situation, mais on essaye toujours de les motiver pour réaliser de bons résultats. En fait, la crise n'a pas eu raison de notre détermination. Tout le monde s'impatiente mais il y a cette envie de bien faire et d'être à l'écoute de notre public. Je tiens également à remercier les dirigeants actuels qui font des pieds et des mains pour sauver le club. Ils font de leur mieux pour nous offrir un cadre de travail agréable en mettant tous les moyens à notre disposition.
Comment préparez-vous ce rendez-vous face à Gor Mahia ?
On se prépare dans le calme, les joueurs ont décidé de reprendre la préparation après deux jours de grève. Nous en tant que staff technique, on essaye de bien faire et préparer l'équipe comme il se doit.
Vous vous sentez prêts ?
Il faut savoir que nous avons repris le boulot avec un effectif amoindri. Il y avait 4 joueurs retenus en équipe nationale des U 23, en plus d'Ellafi qui était à la disposition de sa sélection nationale de Libye. Ajoutez à ceux-là Belkaroui et Rejimi. Sans oublier Benkhemassa qui a quitté le club. Mais le fait qu'on va récupérer les internationaux déjà compétitifs avec la sélection nationale est une bonne chose pour nous.
Est-ce un avantage pour vous de jouer Gor Mahia, une équipe que l'USMA avait affrontée lors de la dernière édition de la coupe de la CAF ?
C'est vrai que les deux équipes se connaissent. Gor Mahia s'est renforcée de 5 nouveaux joueurs. De notre côté, on va tout faire pour assurer un bon résultat à Tchaker avant d'aller à Nairobi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.