Le spectre de la sécheresse s'éloigne    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le président Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA    Les laboratoires privés pointés du doigt    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    AADL: Lancement à la fin du mois en cours des travaux de réalisation de 140.000 logements    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    Covid-19: Krikou inspecte l'application du protocole sanitaire à l'Ecole des jeunes sourds-muets de Rouiba    SEISME DE SKIKDA : Mise en place d'une cellule de crise    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Accident de la circulation : plus de 2.400 morts au cours des 10 premiers mois de 2020    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    Cinq joueurs ménagés    Youcef Belaïli compte s'«illustrer davantage»    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    106 kg de viande et abats saisis    Colère après la mort d'un jeune dans un commissariat    Milan AC : Nouveau match solide de Bennacer lors du succès face à Naples    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    El Guerguerat : La Mauritanie émet des réserves sur le 2e mur érigé par le Maroc    Grippe aviaire : les Pays-Bas abattent 190 000 poulets    Le MCO dans la ligne de mire    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Les précisions de Linde Gas Algérie    Coupure d'internet : La longue souffrance à Aïn taya    Le verdict attendu le 30 novembre    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    El Tarf: Des pluies salvatrices pour l'agriculture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Eglise protestante d'Algérie dénonce
Fermeture d'un lieu de culte à Boghni (Tizi Ouzou)
Publié dans Liberté le 26 - 09 - 2019

Après la fermeture, en août dernier, de l'église de Boudjima, dans la daïra de Makouda, celle de Boghni, au sud-ouest de la wilaya de Tizi Ouzou, a été fermée, avant-hier, par le wali, qui a motivé sa décision par "l'absence d'une autorisation administrative". Une décision qui n'a pas tardé à susciter une vive réaction de l'Eglise protestante d'Algérie, EPA, qui a dénoncé, hier, à travers un communiqué, une vague de fermeture des lieux de culte protestant.
Tout en dénonçant la mise sous scellés de la salle de culte de l'église de Boghni, l'EPA a expliqué que "le même motif abusif et infondé est, encore une fois, avancé par les autorités pour justifier cette énième fermeture". À ce titre, l'EPA rappelle que "l'église de Boghni est bel et bien affiliée à l'association de l'Eglise protestante d'Algérie, qui dispose d'un agrément en bonne et due forme, délivré par l'Etat algérien en 1974".
"Tous les dossiers que l'EPA avait déposés, par le passé, auprès de la Drag de Tizi Ouzou, conformément aux instructions du ministère de l'Intérieur, restent sans réponse", a regretté l'EPA, précisant que "la commission nationale des cultes, prévue dans le cadre de la loi 2006 et régissant le culte autre que musulman, n'a jamais siégé à ce jour".
Concernant cette vague de fermeture de lieux de culte protestant, l'EPA dit trouver "paradoxal que les autorités usent du prétexte de non-conformité à la réglementation pour fermer les lieux de culte des églises protestantes". C'est pourquoi elle dénonce "une volonté manifeste des pouvoirs publics de fermer les églises protestantes, alors que la liberté d'exercice de culte est garantie par la Constitution algérienne".
Pour conclure, l'EPA estime que, "finalement, la loi de 2006, censée régir et organiser les cultes autres que musulman, s'est avérée dans les faits un arsenal juridique destiné, ni plus ni moins, à museler l'Eglise protestante d'Algérie". Et d'interpeller enfin "les hautes autorités du pays à mettre fin à cette vague de fermeture des lieux de culte protestant et de procéder à la réouverture de ceux déjà scellés, dont cinq à Béjaïa et à Tizi Ouzou".

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.