Les procès de 14 anciens ministres s'ouvrent prochainement    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : Les secteurs des Mines,de la Santé et des Finances au menu    RESSOURCES EN EAU : Arezki Berraki veut lutter contre la bureaucratie    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Vers l'adoption de l'enseignement à distance    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : L'Etat financera "la campagne électorale des jeunes''    PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM : Plus de 265 interventions en une semaine    EL-BAYADH : La BRI arrête 4 individus faisant l'objet de mandats d'arrêt    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Révision de la loi électorale : La Commission a deux mois et demi pour soumettre son travail    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Un élément abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Report du procès en appel de l'affaire Ali Haddad    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    Colère des transporteurs privés    Communiqué du Conseil des ministres (Texte intégral)    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Coronavirus: 203 nouveaux cas, 124 guérisons et 7 décès    Webinaire sur les opportunités du tourisme à l'ère du Covid-19    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Ligue 1-reprise des entraînements: les clubs voient enfin le bout du tunnel    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    La justice à la recherche des complices de Haddad    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Où est l'Algérie ?    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Afrique dans toute sa splendeur
Mohamed Krour expose à la galerie le Paon
Publié dans Liberté le 21 - 10 - 2019

Le paon, à l'élégance noble, enjôle l'œil, surtout à l'instant où le "froukh taous" fait la roue. Majestueux jusqu'au bout de son plumage, l'oiseau orgueilleux esquisse de sa queue ce fond d'image où les couleurs se feuillètent sur l'éventail de couleurs qu'il faut à la culture et aux arts. Autrement dit, la fantaisie qu'il a d'étirer sa houppe et sa queue n'obéit pas qu'à l'extravagante frivolité de "faire joli" mais au vœu d'exhiber son plumage en dessous duquel il détient l'essentiel de ce qu'il a de plus beau, à savoir l'implant du totem de notre africanité, mais aussi de notre berbérité qu'a érigé l'artiste peintre Krour Mohamed à la galerie d'art Le Paon, sise à l'ombre du sanctuaire du martyr de l'Office Riadh El-Feth (El-Madania).
Et depuis, les tons de l'Afrique qu'il y a dans l'art rupestre du Tassili n'Ajjer se mêlent aux nuances de nos "convergences" mais aussi dans les tons de notre berbérité que ce natif de Sidi Ameur (Sidi Bel-Abbès) affiche depuis le début de l'automne à la galerie Le Paon. D'où l'agréable diversité de l'art africain qui est issue de l'avantageuse fertilité de la négritude mais aussi du mal de la "colonialité". À ce titre, l'insertion du signe et du rituel est puisée du sacré afin de conjurer la magie qui nourrit l'exotisme au détriment de l'art.
Autre signe que vénère ce diplômé de l'Ecole régionale des beaux-arts de Sidi Bel- Abbès, la baleine "voyageuse des océans" et qui évoque à bien des égards l'aventure du Moby Dick (1851) de Herman Melville (1819-1891), mais qui révèle aussi l'histoire du prophète Younès (ou Jonas) qui a été sauvé des flots et recueilli dans le ventre d'un grand poisson pendant trois jours et trois nuits, jusqu'à ce qu'il soit éjecté sain et sauf sur le rivage du Ninive, en Mésopotamie.
Au demeurant, ce plasticien à l'option peinture, major de sa promotion, use de l'historicité du patrimoine africain d'où il cueille ce sceau qui témoigne de l'éveil de l'humanité, a-t-on su de la galeriste Amal Mihoub, qui nous a guidés sur les traits qu'emprunte à la calligraphie ce lauréat du premier prix au Festival des écoles d'art et des jeunes talents à Mostaganem 2016. Et à tout propos, Mohamed Krour esquisse tantôt la "clef" puis la "khamsa" ou l'œil de Fatma qui veille sur la vache tachetée de "aouchem" et de tout ce qu'elle recèle de bonheur.
Celui d'invoquer le conte La vache des orphelins issu de l'oralité africaine et ses variantes qui ont été moissonnées en Kabylie, au Niger et au Tchad. Et au-delà des contes de notre enfance et du gros nounours de Bonne nuit, les petits (de 1962 à 1973) de Claude Laydu (1927-2011), il y a également l'aura du mysticisme qui entoure les œuvres de ce lauréat du troisième prix Ali-Maâchi 2017 dont la sourate Al-Baqara (la vache) du Saint Coran.

Nourreddine Louhal


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.