Diffusion des sujets du Bac à Sétif : Un an de prison à l'encontre de deux individus    Chlef: La nouvelle présidente du tribunal administratif installée    Tebboune rencontre des responsables de médias: Internet, rentrée scolaire, liberté d'expression…    Conseil des ministres: Feu vert pour l'exploitation artisanale des gisements d'Or    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    En moins d'un mois: Deuxième visite de Boukadoum au Mali    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    USM Bel-Abbès : De nombreux problèmes à résoudre    LRF Saïda: Adoption des bilans moral et financier    Procès en appel: L'affaire Ali Haddad reportée au 27 septembre    ECORCHURE    19 harraga interceptés au large d'Arzew    Les comportements-barrières d'antan    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM : Plus de 265 interventions en une semaine    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Révision de la loi électorale : La Commission a deux mois et demi pour soumettre son travail    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    Début de la révision des listes électorales    Un élément abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    Colère des transporteurs privés    Liverpool : Klopp commente la première de Thiago Alcantara    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Des opposants poursuivis pour terrorisme    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un espace de tous les arts
L'Opéra d'Alger fidélise son public
Publié dans Liberté le 21 - 10 - 2019

Outre la musique, cet établissement abritera à partir du 26 octobre le "Café de l'Opéra", une tribune dédiée aux rencontres littéraires. Ce rendez-vous livresque sera inauguré par le romancier et universitaire Waciny Laredj.
L'opéra d'Alger Boualem-Bessaïh (Ouled Fayet) tente de plus en plus, ces derniers temps, de fidéliser ses habitués en leur concoctant de riches et beaux spectacles entre chant lyrique, musique classique et ballets artistiques. À peine sorti du Festival culturel international de musique symphonique qui s'est déroulé du 12 au 17 octobre, le voilà qui rouvre ses portes en cette soirée du 19 octobre pour donner lieu à une somptueuse prestation de l'orchestre symphonique de l'opéra dirigé avec brio d'abord par le jeune et talentueux musicologue et chef d'orchestre Salim Dada en ouverture, puis par le maestro Amine Kouider, accompagné du virtuose pianiste ukrainien Denys Bodnar, pour revisiter quelques belles compositions de l'artiste russe Sergueï Rachmaninov, notamment le concerto n°3 pour piano et orchestre.
Une belle soirée aux consonances romantiques agrémentée par la présence de son excellence l'ambassadeur d'Ukraine en Algérie, Subkh Marksym, qui semblait ravi de ces prestations et qui, de son côté, en a ravi plus d'un dans la salle – pas archicomble comme à l'accoutumée, peut-être du fait du précédent festival qui venait de se terminer – lors de son allocution en fin de soirée dans un arabe impeccable et raffiné, pour dire sa joie d'être là et remercier par-là même tous les membres de l'orchestre symphonique de l'opéra, ainsi que les deux maestros Amine Kouider et Salim Dada, sans oublier l'hôte de la soirée, le directeur de l'Opéra d'Alger, Noureddine Saoudi, qui n'a pas manqué de remercier à son tour les présents et en profiter pour annoncer d'autres dates qui promettent elles aussi de belles sensations avec, en soirée du 24 octobre, une troupe de sept musiciens venue d'Italie avec un spectacle en 18 tableaux musicaux, mis en scène par Rocco Femmia, intitulé "Italiens, quand les émigrés c'était nous", où une compilation de chants traditionnels et populaires racontera l'épopée migratoire italienne qui s'est déroulée entre 1861 et 1976, une manière de rappeler aussi les drames migratoires d'aujourd'hui, et surtout un hymne à la solidarité et à la tolérance.
Pour le 25 octobre, il sera question de paix en ces temps de guerres ravageuses, en compagnie du Gruppo Incanto qui viendra rendre hommage, par un répertoire de chants traditionnels et de poésie, aux victimes de toutes les guerres, partout dans le monde, avec son spectacle Et si on chantait la paix ?, un hymne à la paix face à tous ces conflits qui dévastent la terre et qui font l'actualité du moment.
Il est à noter que cet espace culturel somptueux par ses décors et vaste par sa superficie a ouvert une cafeteria, et compte ouvrir prochainement deux espaces d'exposition-vente de produits d'artisanat, de supports musicaux et autres produits culturels, ainsi que le lancement dans son hall d'entrée d'un espace de rencontres littéraires, le Café de l'Opéra, qui sera justement inauguré samedi 26 à 17h avec, comme premier invité, l'auteur, romancier, universitaire et critique littéraire Waciny Laredj, pour le grand bonheur de ses lecteurs qui y verront une occasion de l'approcher et d'échanger avec lui dans un décor des plus somptueux, en attendant le Sila… Ainsi, ouvrir l'Opéra à d'autres activités que "l'opéra" serait une manière de… multiplier les espaces culturels en Algérie, car ils se font rares.

Samira Bendris-Oulebsir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.