Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Explosions au port de Beyrouth: Message de condoléances et de compassion du Président Tebboune à son homologue libanais    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    Ce que prévoit la loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les exclus du logement social bloquent la route
Cité BenBoulaïd à Constantine
Publié dans Liberté le 23 - 10 - 2019

Près d'une quarantaine d'habitants résidant cité Benboulaïd, ont procédé hier, dès les premières heures de la matinée à la fermeture de la RN5 dans la cité Mimouza, qui donne accès à la cité Boussouf et la zone industrielle Palma à Constantine, pour dénoncer l'opération de distribution des logements sociaux qu'ils qualifient d'inéquitable.
Des objets hétéroclites et des pneus brûlés ont été placés, très tôt le matin, sur cet axe routier stratégique causant un grand embouteillage et l'arrêt de la circulation, et des centaines d'automobilistes ont été bloqués pendant plusieurs heures, dont la plupart ont été contraints de faire de grands détours pour rejoindre leur lieu de travail.
Les éléments de la police ont été obligés à intervenir pour disperser les manifestants et ne rétablir la circulation qu'aux environs de 11 heures. Une action par laquelle ils exigent le relogement des familles exclues de toutes les opérations de relogement qui ont concerné leur cité, alors qu'ils ont, selon les informations recueillies auprès des manifestants, déposé des dossiers de demande de logement et ont été recensés par les services de la wilaya.
"Pourquoi nous exclure alors que nous avons droit à un logement, j'ai trois enfants et j'habite avec mon père qui est le propriétaire de l'appartement dans laquelle nous vivons, comment expliquer que deux familles ne bénéficient que d'un seul appartement, le problème ne peut être réglé de cette manière", s'est exclamé un des habitants de la cité Benboulaïd. Et d'ajouter que "seulement les propriétaires des logements de cette cité ont été relogés lors de la dernière opération de relogement qui a eu lieu au début de l'année 2018.
Leurs fils, mariés et même les locataires ont été exclus, où voulez-vous qu'ils aillent ? Je ne peux pas vivre avec ma petite famille, mes parents et mes frères dans un F3". Selon les riverains, le chef de daïra de Constantine s'est engagé, lors de la dernière opération de relogement qui avait touché cette cité, à prendre en charge les familles exclues lors des opérations de relogement à venir mais rien n‘a été fait à ce jour.

Ines Boukhalfa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.