Vote de la communauté nationale à l'étranger: taux de participation "acceptable"    Mostaganem: marche populaire de soutien à l'élection présidentielle et à l'ANP    APN: examen des amendements proposés au projet de loi relatif au Conseil national de la Recherche scientifique    OPEP: l'application des baisses supplémentaires sans incidence sur les ressources de l'Algérie    OGC Nice : grosse blessure et opération pour Youcef Atal    AFFAIRE BAIRI : 10 ans de prison requis contre l'ancien wali, Nouria Zerhouni    Poursuite du procès d'anciens responsables et hommes d'affaires impliqués dans des affaires de corruption    Ligue des champions (Groupe D). ES Tunis 1 – JS Kabylie 0 : Victoire difficile pour le tenant du titre    A BATNA : Mihoubi plaide pour la préservation de l'Algérie    HADJ 2020 - 2021 : Début des inscriptions mercredi    3EME CONFERENCE INTERNATIONALE DE BIOSCIENCES : Les raisons du cancer en débat à Oran    EN RAISON DES TRAVAUX LANCES DANS LA STATION D'EPURATION : Mostaganem sans eau potable depuis des jours    L'Algérie triomphera grâce à la "forte cohésion" entre son peuple et son armée    Le Polisario proteste contre "France2" pour un "documentaire de propagande" sur l'occupation du Sahara occidental    Barça : Messi dépasse Ronaldo    «Aux entreprises de s'adapter !»    Archaïsme et mauvaise gouvernance    Les opérateurs affichent leur inquiétude    Nouvelle domiciliation au stade de Ras El-Oued    La rue divisée à Constantine    Le Congrès américain désavoue Trump    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Human Rights Watch dénonce    Gâteau au yaourt, sirop au citron    Crème au concombre    Un nouvel essai en ligne d'Ahmed Cheniki    Le prix Mohia d'Or lancé à Tizi Ouzou    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Le Grand Prix Assia-Djebar, une opportunité de promouvoir le roman algérien à l'international    Mise en exploitation de la bibliothèque de lecture publique dans la commune d'El Mahmal    L'hagiographie dans la poésie melhoun, une ethnographie des grands saints de l'islam    Zerouati : "l'Algérie déterminée à adopter un modèle économique durable"    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Sérieux test pour les Pacistes    Débat télévisé: Dans les coulisses du «face-à-face»    Football - Ligue 1: Le CRB creuse l'écart, des bleus pour le NAHD    Financement du 5ème mandat: Ali Haddad enfonce Saïd Bouteflika    Premier débat télévisé entre candidats à la présidentielle: Des réformes urgentes pour dépasser la situation difficile    Skikda: 19 harraga secourus    Journées d'information à la CNAS: Des allègements en faveur des personnes aux besoins spécifiques    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manifestation pour le départ du Premier ministre
République Tchèque
Publié dans Liberté le 17 - 11 - 2019

Plus de 200 000 personnes ont investi, hier, le centre de Prague pour demander le départ du Premier ministre milliardaire, Andrej Babis, accusé de corruption, la veille du 30e anniversaire de la révolution de Velours qui a renversé le communisme dans l'ancienne Tchécoslovaquie, selon la police. "Plus de 200 000 personnes" participent à la manifestation, "alors que d'autres continuent à affluer" sur la plaine de Letna, dans le centre de Prague, a indiqué la police tchèque sur son compte twitter.
Ancien communiste, le populiste Babis est confronté à une série d'accusations de corruption et à une enquête de la Commission européenne sur un conflit d'intérêts possible autour de son holding Agrofert regroupant différentes activités dans ses vastes exploitations agricoles, dans les médias et dans le secteur chimique.
Le chef du gouvernement tchèque rejette les accusations. M. Babis est aussi identifié comme agent, dans des dossiers secrets de la police des années 1980, ce qu'il a fermement démenti. Son gouvernement de coalition minoritaire est soutenu au Parlement par le parti communiste. Le mouvement Million de moments pour la démocratie, organisateur de la manifestation, a appelé le Premier ministre à trouver une solution à "ses conflits d'intérêts" ou à "se retirer".
La manifestation se tient la veille du trentième anniversaire de la révolution de Velours : des manifestations sans précédent et une grève générale qui ont mis fin à quatre décennies de totalitarisme imposé par l'ex-Union soviétique dans ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Quelque 250 000 personnes s'étaient rassemblées à Prague en juin pour demander à M. Babis de se retirer, lors de la plus grande manifestation jamais organisée depuis la révolution de Velours.

APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.