Le président des EAU félicite le président élu Abdelmadjid Tebboune    Le président tunisien félicite le président de la République élu M. Abdelmadjid Tebboune    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    PRESIDENTIELLE A MOSTAGANEM : Un taux de participation de 47,75 %    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    ALGERIENS MORTS A L'ETRANGER : Un fonds pour le rapatriement gratuit des dépouilles    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    Bengrina démissionne de son parti !    PRESIDENTIELLE : L'ANIE se félicite la réussite de l'opération du vote    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    ORAN : Campagne de sensibilisation sur la préservation de l'eau    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    Hydrocarbures: publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation (JO)    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Salhi vers l'Arabie Saoudite    Jürgen Klopp et Liverpool prolongent leur idylle    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    La Chine annonce un accord préliminaire avec les Etats-Unis    Houda Ferraoune n'a pas voté    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tizi Ouzou, Bouira et Bejaia: Bureaux de vote fermés, manifestations et émeutes    MC Oran: Le président du CSA sort de son silence    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Grève contre le projet de réforme des retraites (France) :    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    France: Après 6 jours de grève, la réforme des retraites va être enfin dévoilée    Maroc : Pourquoi la compagnie TUI fly supprime-t-elle des vols vers le Maroc ?    Niger : Une deuxième attaque en deux jours contre l'armée    Sommet de Paris : Poutine salue un " pas important " vers une désescalade en Ukraine    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    Histoire : Le parcours de Abdelhafid Boussouf, marqué de sacrifices et bravoure    Yennar dans les Aurès, une tradition millénaire toujours intacte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La flamme de la révolution toujours intacte
Mobilisation des Libanais contre la classe dirigeante
Publié dans Liberté le 18 - 11 - 2019

Le mouvement de contestation au Liban a entamé hier son deuxième mois, avec l'organisation de plusieurs rassemblements de masse à Beyrouth, la capitale, à Tripoli, à Saïda et à Tyr, dans le Sud. Hommes, femmes, étudiants et écoliers ont scandé une nouvelle fois des slogans hostiles au pouvoir en place et réitéré leur rejet de la classe politique "corrompue", tout en exigeant la nomination d'un gouvernement de technocrates.
À Beyrouth, plusieurs manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Le pouvoir au peuple." À Tripoli, deuxième ville du pays et haut-lieu de la contestation, une manifestation baptisée "Dimanche des martyrs" a drainé des centaines de personnes. L'intitulé de ces rassemblements est une référence directe aux deux manifestants tués depuis le début du mouvement.
Certains manifestants ont brandi des pancartes dénonçant les tentatives du pouvoir à recycler les mêmes personnes rejetées par la rue. "Non à Safadi, non aux corrompus", pouvait-on lire sur l'une d'elles, dans la capitale, en allusion à la tentative de nomination, au poste de Premier ministre, de Mohammed Safadi, jeudi dernier. Ce dernier a finalement renoncé à ce poste samedi soir. Le sort du gouvernement reste suspendu plus de deux semaines après la démission de Saad Hariri, alors que la crise économique s'annonce de plus en plus grave pour un pays qui fait déjà face à de grandes difficultés.
Le Premier ministre sortant, Saad Hariri, s'en est pris hier de manière virulente au Courant patriotique libre (CPL, fondé par le chef de l'Etat, Michel Aoun), dont il a estimé que le comportement "irresponsable" empêche la formation du futur gouvernement, après la démission du cabinet de M. Hariri le 29 octobre, sous la pression de la rue.
"Les manœuvres et les fuites d'informations pratiquées par le CPL sont irresponsables dans le contexte de l'énorme crise nationale que vit notre pays", a accusé M. Hariri, dans un communiqué publié par son bureau de presse. Il a estimé que sans ce genre d'attitudes, le gouvernement aurait été formé et la "dangereuse" crise économique nationale aurait commencé à être résolue.

R.I./ Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.