Aucun "dépassement" enregistré lors du vote de la communauté nationale en Tunisie    Loi de finances 2020: de légères augmentations d'impôts, une nouvelle taxe sur les véhicules    Un décret présidentiel portant création d'une agence nationale de développement du numérique (JO)    Les populations nomades de Laghouat et Béchar accomplissent leur devoir    Les banques appelées à participer au financement "sain et durable" de l'économie nationale    Belmadi : «Le Sénégal Champion d'Afrique ? Ce sera le jour où je ne serai plus là, peut-être en 2030 (Rires)»    Gattuso est arrivé à Naples    LFP : une réunion "prochainement" avec les représentants des clubs pour solutionner les problèmes financiers    Les actes d'accusation votés au Congrès d'ici la fin de semaine    Subsistance de divergences    Le président annonce des mesures d'apaisement    Du renouveau pour C3 Aircross    Le père du «low cost» s'en va    Imposante mobilisation des campus    Des personnalités appellent à éviter les dépassements    Le bouleversement technologique, un facteur amplificateur    Un programme chargé pour les Canaris    Coupe d'Algérie de Football : JSM Béjaia - ES Sétif en 1/32es de finale    L'EN sacrée meilleure équipe, Mahrez meilleur joueur    Centre Anti-Cancer : Le scanner en panne depuis plusieurs mois    Mobilisation de 150 000 hectares pour la céréaliculture    36 nouveaux bus affectés aux communes    Setif : le secteur de la formation accuse un déficit    Rétention d'eau    Khatini, une nouvelle pièce sur les planches    ACTUCULT    La Maison de la culture de Aïn Témouchent rebaptisée    L'œuvre du ciseleur des mots revisitée    Ettiki !    Tribunal de Sidi M'hamed: le Parquet publie les jugements prononcés    Enième effondrement partiel au 1, Rue Mezouar Mohamed: Des familles en danger de mort interpellent le wali    Benflis dénonce une «cabale»    Alger: Les étudiants toujours mobilisés    Le tribunal de Sidi M'hamed rend son verdict: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 pour Sellal    Ligue des champions d'Europe: Duels à distance pour la seconde place    Chlef: Du nouveau à la Caisse de retraite    LA COULEE DE LAVE    Equipementier automobile : Valeo vise plus de 15% de marge avec l'électrification et les ADAS    Maroc : Visite du secrétaire d'état américain au Maroc    Les conditions d'inscription fixées    Qualifications Afro-paralympiques-2020 de handi-basket: L'Afrique du Sud obtient l'organisation du tournoi    Gita Gopinath, conseillère économique auprès du FM "Les réformes dans les pays émergents et les pays en développement sont plus efficaces ...    Selon Ghania Eddalia, ministre de la Solidarité " Près de 900 000 bénéficiaires de micro-crédits jusqu'en octobre dernier"    Ghardaïa: L'étude d'aménagement de la wilaya d'El-Menea présentée aux autorités locales    Banques De nouveaux P-DG à la tête de la BEA et de la BNA    Arabie-Saoudite : Quels enjeux concernant le plan Vision 2030 ?    La mosquée de Sidi Ghanem à Mila : Un centre de rayonnement de l'Islam et un haut lieu de la mémoire    Manifestations du 11 décembre 1960/Mouvement populaire 2019 : 59 ans après, la soif de l'indépendance est toujours vive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Ecrire pour se raconter. Variations sur une œuvre"
Parution de l'ouvrage collectif "Assia Djebar (1936-2015)"
Publié dans Liberté le 19 - 11 - 2019

La maison d'édition Media-Plus vient de publier un ouvrage collectif intitulé "Assia Djebar (1936-2015). Ecrire pour se raconter. Variations sur une œuvre". Composé de 112 pages, "ce livre rassemble des contributions antérieures ou inédites autour de l'œuvre d'Assia Djebar. Echange entre quatre critiques, chaque chapitre est plus particulièrement écrit par l'une d'entre elles. En annexe, est réédité l'hommage de Simone Rezzoug, écrit à l'annonce du décès de l'écrivaine", est-il mentionné dans la présentation. Les quatre contributrices ayant participé à ce projet sont les universitaires Amina Azza-Bekkat, Christiane Chaulet-Achour, Afifa Bererhi et Bouba Mohammedi-Tabti, "complices depuis les bancs de l'université d'Alger, elles proposent leur lecture de l'œuvre désormais close d'Assia Djebar. Elles veulent ainsi participer au décryptage d'une création, connue internationalement, consacrée désormais dans son pays". Concernant cette publication, il est précisé : "L'objectif recherché n'est pas celui d'une exhaustivité mais de solliciter la plupart de ses œuvres, de faire des haltes sur certaines d'entre elles pour introduire à un univers qu'il faudra encore découvrir."
D'ailleurs, dans le premier chapitre "Pour une libération concrète et quotidienne des femmes", Amina Azza-Bekkat, donne "le coup d'envoi, en quelque sorte, de l'ensemble, d'une part, en rappelant l'accompagnement des femmes le jour des obsèques de l'écrivaine et d'autre part, sa préoccupation constante d'écrire sur et pour les femmes, en commençant par son premier roman de 1957". Pour sa part, Christiane Chaulet-Achour dans "Un demi-siècle d'écriture", retrace "l'ensemble du parcours et s'arrête sur différentes étapes significatives, du premier roman au discours de réception à l'Académie française. Elle s'appuie sur des travaux qui font autorité concernant les positions et positionnements des écrivains. Elle présente des points forts de sa présence littéraire dans son rapport aux contextes historiques et linguistiques". Afifa Bererhi analyse quant à elle "un texte moins étudié que ses romans, celui de sa préface (accompagnant la traduction réalisée avec Assia Trabelsi), de l'ouvrage de la féministe égyptienne, Nawal El Saadawi, ‘Ferdaous, une voix en enfer', dans ‘Assia Djebar préfacière : dire, traduire les voix recluses'". Dans le dernier chapitre, Bouba Mohammedi-Tabti "sonde un des romans les plus célèbres d'Assia Djebar dans son étude sur le traitement de l'espace dans ‘Les Enfants du nouveau monde ou la clôture du lieu', en insistant sur le monde des femmes et leur perception de leur cadre de vie et de lutte".

R. C.
Ouvrage collectif Assia Djebar (1936-2015), éditions Media-Plus, 2019, 112 pages, 650 DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.