Officiel: Première séance pour Fares avec la Lazio !    Le procès en appel d'Ali Haddad reporté au 27 septembre    ILLIZI : Installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    La société civile devenue un "partenaire essentiel et permanent" dans le développement local    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''    Ces quatre nouveaux joueurs convoqués par Belmadi pour le prochain stage de l'EN    La Fondation Matoub Lounes este en justice Noureddine Khettal    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES DES RESISTANTS : L'Algérie ne renoncera point à la question    La chaîne française M6 interdite d'opérer en Algérie    Lutte contre l'imigration clandestine: 485 personnes sauvées dans les eaux territoriales algériennes    Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Hamdi Bennani, un des meilleurs ambassadeurs de la chanson Malouf sur la scène internationale    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Coronavirus: 197 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    5e rassemblement de solidarité avec Khaled Drareni    Eau: une commission pour développer le renouvelable au niveau des équipements énergivores    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Le timing se précise    Ighil prolonge d'une année    Un attaquant étranger pour boucler le recrutement    Une opportunité de relance économique du secteur    Boukaroum exclu de l'AG    Les états-Unis se mettent à dos la communauté internationale    La faute de goût de Nasser    Madrid se prépare à restreindre la liberté de mouvement    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Le Sébaou, un fleuve spolié    Les femmes en force à Jijel    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    Mention spéciale pour l'Algérien Ali Mehaoudi    Les zaouias, l'autre obstacle qui freine l'épanouissement du peuple algérien    Parution du livre Béjaïa, terre de lumières de Rachik Bouanani    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    ECORCHURE    Les comportements-barrières d'antan    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs communes paralysées à Bordj Bou-Arréridj
appel au débrayage pour le rejet de la feuille de route du pouvoir
Publié dans Liberté le 09 - 12 - 2019

Plusieurs actions de protestation sont également annoncées pour les prochains jours dans la wilaya où le vote est déjà compromis.
L'appel à la grève générale du 8 au 12 décembre, lancé par le mouvement populaire du 22 février, a été largement suivi, hier dimanche, dans plusieurs communes de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj et surtout en Petite-Kabylie, paralysant administrations, entreprises et commerces.
À Djaâfra, à El-Colla, à El-Maïn, à Teffreg, à Ouled Sidi Brahim…, les commerçants ont cessé le travail, les établissements scolaires étaient fermés, ainsi que tous les autres services, hormis les urgences. La grève, destinée à rejeter la feuille de route du pouvoir et l'élection du 12 décembre, devait se poursuivre et prendre d'autres formes. Dans la commune d'El-Maïn, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bordj Bou-Arréridj, les habitants des huit villages ont, outre la grève générale, organisé une marche et saccagé des urnes.
Ils ont aussi soudé le siège de l'APC et les centres de vote en scandant les habituels slogans des marches des vendredis et mardis tels que "Pas de vote à El-Maïn", "Ulac l'vot, ulac", "Etat civil et non pas militaire", "Pas de vote avec le gang", "Wallah ma n'voti" et "H'na ouled Amirouche, lellor manwellouch" (Nous, enfants d'Amirouche, nous ne reculerons pas). Dans la commune d'El-Colla, à une trentaine de kilomètres au nord de Bordj Bou-Arréridj, toute la population a répondu à l'appel à la grève générale et à la protestation.
Tout était fermé. Ni transport, ni magasin, ni école, toute la population était dehors. Dans certains commerces, le pain était gratuit à l'occasion de cette grève. Les habitants qui ont procédé à la fermeture des centres de vote, ont aussi saccagé et brûlé les urnes, comme un signe fort du refus de l'élection. "À El-Colla, il n'y aura pas de vote !", "Ulac l'vot, ulac", "Passez-nous les menottes, nous ne voterons pas", ont-ils scandé, et ce, en plus de tous les autres slogans hostiles au pouvoir que des millions d'Algériens reprennent chaque semaine à travers les wilayas du pays. Même topo dans les autres communes de la daïra de Djaâfra.
Au chef-lieu de wilaya, la grève peine à s'installer pour ce premier jour. Dès les premières heures de la matinée, de jeunes activistes qui s'opposaient à une marche organisée par le pouvoir pour "dénoncer l'ingérence étrangère" ont été arrêtés par les services d'ordre. En début d'après-midi, les hirakistes ont organisé une contre-marche en empruntant le même parcours que ceux du pouvoir pour protester contre cette série d'intimidations à travers les arrestations abusives d'activistes pacifiques.
Selon nos sources, les cinq jeunes arrêtés ont été libérés en début d'après-midi. Plusieurs actions de protestation sont également annoncées pour les prochains jours dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj où le vote est déjà compromis.

Chabane BOUARISSA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.