L'Histoire "jugera" l'Arabie saoudite et la Russie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le journaliste Drareni arrêté et transféré dans un poste de police    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Incendie d'un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit    GROUPE PHARMACEUTIQUE SAIDAL : Distribution d'un million d'unités de paracétamol à travers le pays    ETABLISSEMENT PUBLIC DE TELEVISION (EPTV) NATIONAL : Lancement d'une sixième chaîne de télévision    Le P-DG d'Algérie Télécom démis de ses fonctions !    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS EN ALGERIE : Extension de la mesure de confinement partiel à 9 wilayas    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 409 cas confirmés dont 26 décès    COVID 19 : Vers le report des Jeux Méditerranéens d'Oran    Sous la pandémie couve le nouveau monde    LES CONTROLES SE POURSUIVENT : SUSPICION DE CORONAVIRUS : Saisie d'importantes quantités de produits alimentaires à Mostaganem    La fin d'un monde    L'économie mondiale est désormais entrée en récession    Barça : De Jong raconte une anecdote sur Abdelhak Nouri    Real Madrid: la Juve relance la piste Marcelo !    Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus    Le chef de file de l'opposition enlevé dans le centre du Mali    Pas de trêve sanitaire en Libye    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Covid-19 : L'équipe de virologues chinois arrive cet après-midi à Alger    Coronavirus: Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie saoudite    Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19 : l'APN appelle à faire prévaloir l'esprit d'initiative et de solidarité    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Cherki: «Quel club me fait rêver excepté l'OL ? Le Real »    COVID-19: Plus d'un millier de colons marocains quittent le Sahara occidental et retournent dans leur pays    Procès de Karim Tabou: précisions du Parquet général    Automobile : le service après-vente au ralenti    La Cour d'Alger confirme le jugement de première instance    Tabbou : le procès qui fait scandale    Trois leçons pour l'après-corona    Le coronavirus et nous    Pour Karim Tabbou    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    Quelques réflexions sur la norme et ses avatars    Exégètes amateurs et autres experts cathodiques : faites-les taire, monsieur Louber (*) !    L'Institut Cervantès assure les cours à distance    L'Onel soutient les populations en confinement    Karim Tabou victime d'un AVC    Ghardaïa: démantèlement d'un réseau de déplacement de migrants clandestins du Sud vers le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir
Dans le but de hâter la concrétisation des exigences démocratiques
Publié dans Liberté le 20 - 02 - 2020

L'heure est à la l'action du côté du Pacte de l'alternative démocratique (PAD) qui, en ce premier anniversaire de la révolution du sourire, décide de mener des consultations avec tous les opposants au régime en place dans le but de réaliser un "rapport de force" à même de précipiter "l'aboutissement des revendications" du peuple algérien. "Il appartient à toutes les forces soucieuses de l'avenir du pays d'œuvrer à la convergence de la vision et de l'action pour hâter la concrétisation des exigences démocratiques qui, cela va de soi, sont incompatibles avec le maintien du régime en place", a indiqué le PAD qui, assure-t-il, compte "engager, dès à présent, les consultations les plus larges avec toutes les organisations et personnalités qui rejettent le fait accompli des tenants du pouvoir" avec pour objectif "l'aboutissement pacifique des revendications démocratiques, économiques et sociales".
Fort de sa conviction que "seule la résistance paie", le PAD décide de s'associer "aux appels qui prônent à faire des dates du 21 et du 22 février 2020 un moment fort de la mobilisation populaire pour disqualifier l'agenda de la régénération du système et jeter les bases d'une nouvelle république" au sein de laquelle "le peuple choisit librement la forme et la nature des institutions dont il se dote pour satisfaire ses revendications".
Et à la veille de l'an I de la révolution du sourire, le PAD a constaté, non sans fierté, que "la détermination populaire à fonder un Etat de droit, démocratique et social est entière". "L'extraordinaire mobilisation lors de la 52e semaine qui a vu une reprise des manifestations dans plusieurs wilayas (Sidi Bel-Abbès, Mascara, Tiaret…) et la marche nationale de Kherrata, marquant l'an I de la révolution populaire, consacrent la "rupture entre une société en quête de droits et de liberté et un pouvoir de fait qui s'obstine à reconduire un système révolu", estime-t-il. Pour le PAD, "la maturité politique et la résilience" des Algériens a fait que la répression, les condamnations arbitraires et les tentatives de division du peuple "n'ont été d'aucun secours à un pouvoir plus que jamais isolé au plan interne". "Le mouvement populaire, qui a unifié les luttes pour le départ du régime, a réussi à faire échec à deux rendez-vous électoraux du pouvoir de fait, en avril et juillet 2019, et à disqualifier le coup de force du 12 décembre, rejeté par l'immense majorité du peuple. L'illégitimité du pouvoir reste entière", note le PAD.
Et d'ajouter : "La persévérance de la mobilisation populaire a conduit à la libération d'une partie des détenus d'opinion et politiques, victimes de procédés visant à remettre en cause le multipartisme et à criminaliser l'engagement politique. Le PAD réitère l'exigence de libération immédiate de l'ensemble des détenus politiques et d'opinion avec leur totale réhabilitation, ainsi que la levée inconditionnelle des entraves aux droits et libertés."



Arab CHIH


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.