Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    30 nouveaux notaires prêtent serment    Les islamistes reviennent à la charge    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    Les agences commerciales ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    136 milliards de centimes de créances impayés    Des locaux et des terrains au profit des start-up    Le gouvernement s'engage à remettre sur pied GTH    Le jeu dangereux des Emiratis    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne l'acte terroriste «odieux» de Nice    Trump et Biden multiplient les meetings    Une présidentielle à haut risque en Côte d'Ivoire    Haidar apporte son soutien aux manifestants    Face à une deuxième vague particulièrement virulente : Nouveau confinement d'un mois sur l'ensemble du territoire français    Zakaria Boulahia et Rodolphe attendus demain    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Les Rouge et Noir se confinent !    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    "Le championnat pourra reprendre mais..."    Les nouvelles mesures du gouvernement    L'est du pays fortement touché    Des directives pour accélérer les travaux    Les habitants du quartier changent les lampes grillées    Les villageois réclament une école primaire    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    Un combat reste toujours à mener    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le verdict mis en délibéré pour le 1er avril
procès de l'ex-DGSN Abdelghani Hamel
Publié dans Liberté le 19 - 03 - 2020

Le verdict de l'affaire de l'ex-directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, sera connu le 1er avril prochain. C'est tard dans la nuit de mardi à mercredi que la juge du tribunal correctionnel de Sidi M'hamed d'Alger a décidé de mettre en délibéré le verdict, et ce, après les plaidoiries des avocats de la défense qui ont duré plusieurs heures. Le procès, qui a duré cinq jours, a été riche en révélations.
Plusieurs avocats des accusés ont estimé que l'affaire "a été montée de toutes pièces" et rentre dans le cadre "d'une guerre de clans" et de "règlements de comptes". Les avocats de Hamel et des membres de sa famille, tous accusés dans cette affaire, n'ont pas manqué l'occasion de rappeler le "parcours" du principal accusé et de faire la jonction entre ses déclarations sur la corruption et "la cabale judiciaire enclenchée contre lui".
"Le procès d'une famille entière est inédit dans l'histoire de la justice algérienne", ont-ils estimé, accusant, principalement, l'ancien commandant de la gendarmerie Ghali Belkecir, sa femme Fatiha Boukhers, ancienne présidente de la Cour de Tipasa, et Tayeb Louh, ancien ministre de la Justice, d'être "les principaux instigateurs de cette cabale". À préciser que l'ex-président d'Afripol Abdelghani Hamel, ainsi que des membres de sa famille sont poursuivis pour, entre autres, "blanchiment d'argent, incitation d'agents publics pour l'obtention d'indus avantages et enrichissement illicite".
Plusieurs cadres d'institutions, d'anciens walis et de jeunes fonctionnaires sont également poursuivis pour mauvaise utilisation de leur fonction. À rappeler que le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed a requis une peine de 20 ans de réclusion contre Abdelghani Hamel. La même peine a été requise contre son fils Ameyar et 15 ans contre chacun de ses trois autres enfants, Mourad, Chafik et Chahinaz. Une peine de 10 ans de prison a été requise enfin contre l'épouse du général Hamel, Mme Annani Salima.
Le parquet a requis, également, 10 ans de prison contre l'ancien wali d'Oran Abdelghani Zaâlane. Quinze ans de prison ferme ont été requis contre l'ancien wali de Tipasa Moussa Ghellaï. 10 ans contre Mohamed Rehaïmia, ancien P-DG de l'OPGI. 12 ans contre l'ancien wali de Tlemcen Bensebane Zoubir et 10 ans contre Abdelmalek Boudiaf, ancien wali d'Oran, Enfin, 10 ans de réclusion ont été requis par le procureur contre Ali Bouamrirène, ancien directeur des Domaines de Tipasa. Des peines allant de 2 à 8 ans de prison ferme ont été requises contre les autres accusés.



Mohamed Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.