CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'infrangible lien…
21e partie
Publié dans Liberté le 23 - 03 - 2020

Résumé : Houari insiste. Le test ADN est indispensable. Samira manque de s'emporter lorsqu'il parle du père biologique de Radia qui devra la reconnaître et la prendre en charge. Elle ne veut rien de ce dernier et elle est sûre et certaine que c'est sa fille. Elle envisage de l'adopter si elle n'est pas sa fille biologique.
Samira ne se fait plus aucun doute. Houari ne parlait plus de mariage. Le cœur brisé, elle pense aux bons moments passés en sa compagnie. Elle tente de se raisonner. Elle ne peut pas attendre de lui de faire partie de sa vie. Maintenant qu'il sait tout d'elle et de ses projets, il est normal qu'il décide de tout annuler. Il n'a pas besoin de le dire avec des mots.
-Tu es bien soucieuse, remarque-t-il. Je sais que mon avis ne compte pas car il s'agit de toi et de ta fille, mais réfléchis à tout ce que je t'ai dit. Pour ton bien et le sien. Ne te fais pas d'illusion. Sauf si tu arrives à prouver qu'elle est bien de toi.
-Inutile d'enfoncer le couteau. Je suis très réaliste et aussi décidée à ne pas l'abandonner une seconde fois.
-Tu ne peux pas parler de l'abandonner une seconde fois, alors que tu n'as pas la preuve qu'elle est de toi, insiste-t-il. Attends d'avoir les résultats. Après, on verra ce qu'on fera.
-En disant "on", tu me donnes l'espoir de vraiment m'accompagner dans mes démarches.
Elle était décidée à lui poser la question franchement :
-Maintenant que tu sais tout, Houari, tu ne penses plus à te marier avec moi ? Tes sentiments se sont-ils envolés au moment où tu as découvert la vérité ?
-Ma chère Samira, les choses se compliquent un peu mais je t'aime toujours. Au début, je pensais à notre vie à deux. Au qu'en dira-t-on, car tu n'as pas de famille. Moi, je sais que tu as fugué et rompu avec le passé. Comme tu le vois, le passé t'a rattrapée. Il t'a mise devant ta fille. La vérité aurait pu nous séparer si je n'avais pas de sentiments pour toi.
-Tu ne penses pas à me quitter ?
Houari lui prend la main et la serre tout en plongeant ses yeux dans les siens.
-Non, pas du tout. Je pense à comment présenter la chose à ma famille, dit-il. Il était question d'expliquer l'absence de ta famille. Maintenant, je dois… On doit trouver une explication plausible pour Radia.
-S'ils apprennent la vérité, ils ne vont pas nous laisser tranquilles et ils vont médire sur nous tout le temps, murmure-t-elle. Ils vont nous mener la vie dure. Qu'est-ce qu'on va faire ?
-On va se marier et les mettre devant le fait accompli. Nous n'aurons pas à vivre chez eux. Donc, d'un côté, on n'aura pas à subir leur pression. On a le temps de préparer l'arrivée de Radia dans notre vie. Tu vas suivre mes conseils. Un test ADN, ensuite on entame la procédure pour l'adopter. Si c'est bien ta fille.
-C'est vrai ?
-Oui, promet-il. Ta fille sera la mienne. Il n'y a aucun problème. Mais si Radia n'est pas de toi, la prévient-il, je refuse de l'adopter. Je veux que cela soit bien clair entre nous. Sauf si tu veux créer de faux problèmes pour qu'on se sépare.
(À SUIVRE)
T. M.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.