Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le confinement partiel reconduit jusqu'au 13 juin en Algérie    Foot-Coronavirus: Zetchi prend part à une réunion FIFA-UNAF-WAFU    DGF: quelque 3000 incendies ont dévasté plus de 21.000 h en 2019    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Message sur Twitter du MAE espagnole supprimant le drapeau sahraoui: le Polisario proteste officiellement    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Foot: "l'enregistrement sonore n'est pas un faux", se défend Saâdaoui    Covid-19: l'affaire de l'organisation d'une soirée à Oran devant le juge d'instruction    Sahara occidental: une ONG dénonce les pratiques illégales des multinationales qui nourrissent l'occupation    Covid19: 140 nouveaux cas, 148 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h    Théâtre d'Oran: "Qitar Eddounia", nouvelle production pour enfants    Programmes télévisés français: le PLJ soutient la décision de l'Algérie de rappeler son ambassadeur en France    Foot : réunion du Bureau Fédéral de la FAF dimanche en visioconférence    Documentaire sur le Hirak: la presse nationale dénonce une campagne haineuse contre l'Etat algérien et ses institutions    Palestine/Covid-19: les portes d'Al-Aqsa ouvriront dimanche prochain    Le harcèlement des activistes continue    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    Biskra, la Mitidja du Sud    l'Algérie poursuivra l'utilisation du protocole thérapeutique à base de chloroquine    CANADA : à 14 ans, elle est élue jeune ministre de l'Environnement à Pointo    Argentine : le nord subit une sécheresse majeure    Sept défenseurs de la nature récompensés aux Oscars de l'Environnement    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    Rapatriement: Arrivée mercredi à Alger de 300 Algériens bloqués à Londres    Mascara: 6 malades guéris du Covid-19 quittent l'hôpital    Une fillette tombe du 3ème étage d'un immeuble    Pouvoir et géopolitique - Hirak : jeux et enjeux    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Pour non-respect des mesures de confinement: 8.237 personnes interpellées durant le mois de Ramadhan    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les habitants de la cité Makhat protestent    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'infrangible lien…
29e partie
Publié dans Liberté le 04 - 04 - 2020

Résumé : Samira passe son portable à Houari pour qu'il puisse lire le message. Il s'emporte. Mais, à ses yeux, l'avis des autres importe peu. Il tient à elle et jure qu'ils ne se quitteront jamais. Il insiste pour qu'elle reprenne son travail à l'hôpital. Il veut la garder près de lui. Il propose d'aller voir sa famille et de se réconcilier avec elle. Il voudrait qu'ils se marient en leur présence…
Houari accompagne Samira à la direction. La secrétaire les annonce au directeur, qui les fait patienter un peu. Samira devient nerveuse.
- Je crois qu'on est là pour rien, dit-elle. Je pense qu'il a accepté ma démission.
- Même si c'est le cas, il pourra toujours la déchirer et la jeter à la corbeille. C'est encore rattrapable, dit Houari. Mais ne recommence plus ! Désormais, tu ne feras plus rien sans me consulter.
- Oui, promet-elle, alors que la secrétaire reçoit un appel du directeur.
Elle quitte son bureau et les précède, les invitant à la suivre. Elle les introduit et se retire après avoir récupéré des documents de la main de son responsable. Ce dernier échange une poignée de mains avec Houari. Il salue Samira d'un hochement de tête, avant de les inviter à s'asseoir. Ils échangent brièvement des banalités avant d'entrer dans le vif du sujet.
- Dr Houari, quel bon vent vous amène ? Que puis-je faire pour vous ?
- Ma fiancée a déposé une lettre de démission sur un coup de colère.
Le responsable fronce les sourcils.
- Je n'étais pas au courant de votre alliance.
- C'est tout récent.
- Félicitations, alors !
Houari et Samira le remercient. Houari s'éclaircit la voix.
- Avez-vous accepté sa démission ?
- Oui. Que vouliez-vous que je fasse ? Que je refuse ?
- Monsieur le Directeur, je ne veux pas que ma fiancée quitte l'hôpital. Elle l'a écrite sur un coup de colère.
- Anissa ? Vous voulez revenir ? Franchement, je ne comprends pas ce qui est arrivé. Pourquoi étiez-vous en colère ? Quel problème insurmontable aviez-vous au point de vouloir démissionner ?
- Je rencontre des problèmes avec les familles des malades. Ils s'en prennent à moi beaucoup trop souvent ! Dès que je leur dis qu'il n'y a pas de médicaments et qu'ils doivent prendre l'ordonnance pour les acheter à la pharmacie, ils s'emportent contre moi. Je n'y suis pour rien s'il y a pénurie de certains médicaments. J'ai alerté plusieurs fois la responsable du service, mais…
- C'est bon. J'ai compris la situation. Hélas, nous sommes dépassés ! Je vais trouver une solution. C'est bien parce que j'ai beaucoup d'estime pour vous, Docteur.
- C'est réciproque, dit Houari, avant de lui faire une proposition. L'idéal serait qu'elle travaille dans le même service que moi. Dans quelques jours, nous allons nous marier.
- C'est une bonne nouvelle. Ne vous inquiétez pas, promet le directeur. Je vais régler ce problème. J'aurais juste besoin d'une demande. Je vais m'arranger pour que vous puissiez travailler ensemble. Mais ne prenez plus de décision sur un coup de tête, recommande-t-il à Samira, qui soupire de soulagement.
- Je vais suivre votre conseil, promet-elle, tout en se levant, alors qu'il déchire sa demande. Je vous remercie.
- Vous n'entendrez plus parler de nous, ajoute Houari, alors qu'ils s'échangent une poignée de mains. Bonne journée !
Lorsqu'ils sortent du bureau, il ne peut s'empêcher de prendre son bras.
- Tu vois, Samira, les problèmes commencent à se régler. C'est de bon augure.
La jeune femme le reconnaît. Si seulement tous ses problèmes pouvaient se résoudre aussi facilement.
(À SUIVRE)
T. M.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.