Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Menace sur les forêts jijeliennes    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Un numéro spécial de 154 pages dédié au Covid-19    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Tebboune dénonce les attaques "désespérées" des lobbies contre l'Armée nationale    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Ahmed Laraba s'explique    PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lourd impact financier pour Air Algérie
Mesures liées à la crise sanitaire
Publié dans Liberté le 09 - 04 - 2020

"Des avions au sol ont plus de risques d'être endommagés…", note le chargé de communication d'Air Algérie.
à l'instar des autres compagnies aériennes de par le monde, l'activité commerciale d'Air Algérie est à l'arrêt depuis fin mars. Tous les pays ont procédé à la fermeture du ciel suite à la propagation rapide du Covid-19. Du coup, toute la flotte de la compagnie nationale, composée de 56 avions, a été clouée au sol. L'activité cargo a été cependant maintenue pour les approvisionnements à partir de l'étranger notamment en produits essentiels, les intrants des produits pharmaceutiques, le rapatriement des dépouilles et le courrier.
L'entreprise assure également les rapatriements des Algériens. Le dernier en date est celui effectué à partir d'Istanbul en Turquie où étaient auparavant bloqués quelque 750 Algériens. La prochaine opération de rapatriement est prévue à Dubaï. Le service de maintenance est par ailleurs mobilisé, souligne Amine Andaloussi, chargé de communication à Air Algérie. "Le stockage des avions nécessite des opérations de maintenance et d'entretien conformément au protocole dicté par les constructeurs Boeing, Airbus…Car, des avions au sol ont plus de risques d'être endommagés. Les réacteurs ont été ainsi couverts par des bâches spéciales. Si cela dépasse un mois, un autre protocole de suivi sera mis en exécution", indique Amine Andaloussi.
La reprise était prévue initialement pour le 5 avril mais puisque la crise sanitaire persiste toujours, on l'a repoussée à une date ultérieure, c'est-à-dire, affirme-t-il, à la réouverture du ciel par tous les Etats. Ce qui aura un impact terrible sur le plan financier. "La crise est venue de manière brutale. Nous avons commencé à couper les liens aériens avec la Chine car le taux de remplissage était quasi-nul. Puis c'était l'Europe puis l'Afrique. Ensuite, est venue la note du gouvernement interdisant même le transport inter-wilayas. L'absence d'activité commerciale a forcément des répercussions sur les finances de la société", avoue notre interlocuteur. Toutes les agences ont été également fermées.
Et pour répondre aux doléances des clients surtout pour les remboursements, la direction s'est appuyée sur son call center. À ce propos, "nous avons rassuré nos passagers que leurs billets sont valables jusqu'au 31 décembre prochain. Le choix est toutefois laissé au client soit d'être remboursé, soit de faire un échange sans frais et sans pénalités, ou bien encore de l'utiliser durant la période de validité jusqu'à la fin de l'année", précise le même responsable. Selon l'IATA (Association internationale de l'aviation civile), les gouvernements africains doivent venir en aide aux compagnies aériennes qui traversent en ce moment une période difficile.
Car, un poste d'emploi dans l'aviation génère 24 emplois directs et indirects. D'où l'impératif d'apporter le soutien nécessaire à ces compagnies. Sinon, elles risquent de mettre carrément la clef sous le paillasson. L'année écoulée déjà, une saison ordinaire, 23 compagnies dans le monde ont cessé leur activité.


B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.