Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une commission ministérielle dépêchée à Sétif
Investigation et suivi des enquêtes épidémiologiques
Publié dans Liberté le 23 - 06 - 2020

Il s'agit pour les spécialistes de comprendre les causes de cette explosion des cas de Covid-19 à Sétif où, durant les dernières 48 heures, pas moins de 15 personnes ont rendu l'âme des suites du coronavirus.
Au moment où les habitants de la wilaya de Sétif commencent à douter des déclarations des responsables locaux qui ne manquent pas une occasion pour annoncer que la situation épidémiologique est maîtrisée, la commission chargée du suivi des enquêtes épidémiologiques installée dernièrement par le président de la République est depuis hier l'hôte de la wilaya.
La commission a été dépêchée pour s'enquérir d e la situation au niveau de la wilaya de Sétif, caractérisée ces dernières semaines par un rebond spectaculaire de nouveaux cas de contamination et de décès dus à la Covid-19. Ladite commission examine les causes de cette flambée des contaminations qui serait essentiellement, due à l'absence d'enquêtes fiables et d'une politique de confinement et de respect des mesures barrières rigoureuses depuis le début de la pandémie.
Selon des sources médicales concordantes, une mauvaise gestion de la crise a été constatée dès le début de la pandémie. Cela a provoqué un effet boule de neige. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, le manque de réactifs pour effectuer la PCR au niveau de la wilaya de Sétif a amplifié la souffrance des patients qui attendent des jours durant, les résultats de pas moins de 200 prélèvements envoyés chaque jour à Alger, Constantine ou Batna.
Selon le Pr Rachid Malek, médecin chef du service de médecine interne au CHU Saâdna-Abdennour pas moins de 685 patients attendent leurs résultats sans pour autant être confinés. En attendant, le traitement en ambulatoire est suspendu et le risque de contaminer d'autres personnes est omniprésent.
Rappelons que le laboratoire du service des maladies infectieuses a baissé rideau quelques jours après le lancement des premiers tests. Contrairement à d'autres universités du pays, l'université Ferhat-Abbas qui, pourtant recèle d'importantes potentialités, ne s'est pas impliquée dans le lancement d'un laboratoire pour la réalisation de la PCR.
Le manque flagrant de lits, de respirateurs et de scopes au niveau du service de réanimation a augmenté la détresse des patients souffrant de comorbidités d'où l'augmentation du nombre de personnes décédées ces derniers jours, notamment les patients âgés de moins de 60 ans.
Plusieurs personnes ont rendu l'âme au niveau d'autres services que celui de réanimation qui ne compte que 14 lits pour une population de 2,5 millions d'habitants (couvrant plusieurs wilayas). Durant les dernières 48 heures pas moins de 15 personnes ont rendu l'âme à Sétif des suites du coronavirus.
Cela se passe au moment où certaines indiscrétions indiquent que la wilaya a, depuis le début de la pandémie, enregistré pas moins de 2 100 cas testés positifs par PCR et 160 décès. Le porte-parole de la commission nationale de suivi de la pandémie a annoncé avant-hier 899 cas positifs dont 28 nouveaux et 59 décès depuis le début de la pandémie.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.