Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Effondrement total de 3 habitations et d'autres lézardées    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Arrestation d'une bande criminelle spécialisée dans la vente d'armes à feu et de munitions    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    D'importants dégâts matériels enregistrés    Rebond des contaminations par la Covid-19 à Constantine    L'alimentation en eau potable perturbée    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Souk Ahras : L'APC couvre la relance du mouvement associatif    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    El Tarf: Deux morts par noyade    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





... CULTURE EN BREF...
Culture
Publié dans Liberté le 11 - 07 - 2020


"Hourof El Jenna" de Hamza Bounoua
-Un spectacle de calligraphie arabe lumineuse
Le célèbre artiste plasticien algérien Hamza Bounoua a signé un spectacle de calligraphie arabe lumineuse dont la toile de fond sont les rues de la commune d'Alger-Centre, annonce le Théâtre d'Alger-Centre sur sa page facebook. Baptisé "Hourof El Jenna" (lettres du paradis), ce spectacle qui sublime des photographies par la calligraphie arabe lumineuse vient relancer la scène culturelle en temps de coronavirus, qui a paralysé toutes les activités culturelles en Algérie. Le spectacle riche en images artistiques réunit subtilement la sacralité de la lumière et l'authenticité de la calligraphie arabe dans un espace ouvert inanimé. Ces illustrations lumineuses, qui habillent le vide et l'obscurité de la ville d'Alger, font oublier un tant soit peu la conjoncture difficile que traverse l'Algérie et le monde entier.
Par ailleurs, ce travail artistique permet de véhiculer une image revalorisante de la capitale en mettant en exergue la beauté de son urbanisme et la singularité de son architecture en tant que ville méditerranéenne par excellence. L'expérience servira certainement, via les réseaux sociaux et autres supports de communication, à la promotion de la ville d'Alger, dont la lumière a été pérennisée dans de nombreuses œuvres d'arts plastiques à travers les siècles.
Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l'audiovisuel
-Installation de Mohamed Boukerras au poste de directeur général
La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a présidé mercredi la cérémonie d'installation de Mohamed Boukerras au poste de directeur général de l'Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l'audiovisuel (Ismas) sis à Bordj El-Kiffan (Alger), indique un communiqué du ministère.
À cette occasion, la ministre a mis l'accent sur la nécessité d'élever le niveau de la formation et de l'acquisition du savoir en vue de qualifier les étudiants avant d'accéder au monde du travail, insistant, par ailleurs, sur l'importance de l'ouverture de l'Institut à tous les partenaires et les professionnels, mais aussi au monde extérieur. Mohamed Boukerras est titulaire d'un doctorat dans la critique théâtrale à l'université d'Oran et compte à son actif plusieurs études de critiques et œuvres théâtrales dans le chapitre enfance.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.