Constitution: Une large révision de lois essentielles en perspective    Le délai de dépôt des comptes sociaux prorogé au 30 novembre    Investissement: «L'instabilité législative, une entrave majeure»    Energies renouvelables: Des réformes sont nécessaires    Le syndrome libanais    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Compétitions sportives: Tebboune ordonne la reprise    Football à l'Ouest: Les clubs dans un labyrinthe    Hormis les pneumologues, les réanimateurs et les généralistes: Les médecins spécialistes affectés à l'hôpital de Haï Nedjma rejoignent l'EHU    Skikda: 40 conteneurs de carburant saisis, l'exportateur écroué    Laghouat: Deux morts et un blessé dans un carambolage    HUMEURS PREFABRIQUEES    Bekkat Berkani s'exprime à nouveau    Yasmine Moussous, 1re Algérienne à recevoir une dose    Alger et Tunis attachés à la solution politique    Koweït: le prince héritier Nawaf al-Ahmad al-Sabah nommé nouvel émir    Inondations: l'Algérie octroie un don de 500 tentes au Niger    Nécessité d'accompagner le renouveau des arts de l'oralité    Journée mondiale contre la rage: vers l'élimination des décès d'ici à 2030    Real Madrid: Jovic vers la Serie A ?    El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU    Covid-19: 155 nouveaux cas, 101 guérisons et 7 décès    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie
Défense nationale
Publié dans Liberté le 05 - 08 - 2020

Une année après avoir été nommé commandant de la Gendarmerie nationale, le général Abderrahmane Arar a été limogé. Il a été remplacé par le général Nouredine Gouasmia, qui occupait jusque-là le poste de chef d'état-major de la Direction générale de la Gendarmerie nationale.
Le communiqué de la présidence de la République évoquant ce changement a été laconique. Il a indiqué que le chef de l'Etat a "nommé mardi le général Nouredine Gouasmia au poste de commandant de la Gendarmerie nationale en remplacement du général-major Abderrahmane Arar, admis à la retraite".
Quelques heures après, le chef d'état-major de l'armée, Saïd Chanegriha, a installé le nouveau chef de la gendarmerie. "(...)Je vous ordonne d'exercer sous son autorité et d'exécuter ses ordres et ses instructions dans l'intérêt du service, conformément au règlement militaire et aux lois de la République en vigueur, et par fidélité aux sacrifices de nos vaillants chouhada et aux valeurs de notre glorieuse Révolution de libération", a ordonné le chef de l'armée aux gendarmes.
Il ajoutera que "ce corps est également un trait d'union solide avec le peuple avec qui il entretient un contact quotidien de grande importance, notamment dans les zones rurales et suburbaines, où les hommes de la Gendarmerie nationale interagissent en permanence avec leurs concitoyens. Cette armée se veut être, ainsi, un élément indispensable de la sécurité et de la stabilité, et un outil aussi utile qu'efficace, pour servir le pays et le citoyen et veiller en permanence à garantir le respect et l'application des lois de la République par tous".
Le tableau est donc des plus ordinaires. Mais le limogeage d'Abderrahmane Arar, une année seulement après son arrivée à la tête de la gendarmerie en remplacement de Ghali Beleksir qui a pris la fuite à l'étranger quelques jours seulement après avoir quitté ses fonctions, n'a rien d'anodin. Si les autorités ne donnent jamais les raisons du départ d'un responsable d'une institution aussi sensible, il est difficile de dissocier cette décision des événements qui ont cours dans le pays.
Ce corps de sécurité, qui était en première ligne lorsqu'il s'agissait d'exécuter les décisions d'Ahmed Gaïd Salah lors des arrestations des opposants, a été écarté ces derniers temps de cette mission au profit de la police. Un retour à la normale, puisque durant le printemps et l'été 2019, c'est la gendarmerie qui était chargée d'accompagner les détenus politiques et les hommes d'affaires emprisonnés pour différentes affaires de la prison d'El-Harrach au tribunal de Sidi M'hamed. Un fait qui avait suscité des interrogations à l'époque.
Plus que cela, pour un pouvoir en pleine recomposition après l'élection présidentielle de décembre dernier, la gendarmerie semble avoir besoin de s'arrimer sur la nouvelle donne. Pour cela, les nouvelles autorités ont besoin d'un chef qui les accompagne dans leur politique. D'autant plus que comme tous les anciens chefs de corps d'armée, Abderrahmane Arar a été nommé par Ahmed Gaïd Salah. Il faut désormais scruter les actions de la nouvelle équipe installée à la tête de la gendarmerie.


Ali Boukhlef


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.