Le Real privé de Kroos pour les deux prochaines rencontres    Le Président de la République préside une séance de travail dédiée au secteur des Sports    Exposition d'arts plastiques à Khenchela: des œuvres de peintres de 23 pays    Atlético : La piste Edinson Cavani n'a pas été abandonnée    Man Utd n'a pas jeté l'éponge pour Jadon Sancho    Benbouzid: le ministère disposé à consolider les relations avec les associations des cancéreux    Exploitation de l'or: respecter le cahier des charges pour préserver cette richesse minière    FLN : Baadji soutient le projet de révision de la Constitution    Laïb destitué de la présidence de l'USM El Harrach : Un directoire prend les commandes    CR Belouizdad : Saâd s'engage pour 4 ans    CAN-U20 : Les Verts entament un stage à Alger    Boukadoum reçu par le chef du Gouvernement tunisien    Le gouvernement sahraoui condamne "les allégations mensongères" du PM marocain    Des peines de prison pour usurpation de fonction au ministère de la Justice    INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    L'UNOA boycotte l'activité judiciaire au niveau national    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Amaaaar ! Parloir ! C'est pour la passation de consignes !    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Mandi buteur face au Real    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Les partenaires sociaux pas très convaincus    Visite du président du gouvernement espagnol    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Djelfa: Trois morts dans une collision    La protection civile fait son bilan    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les contaminations continuent de baisser    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement Diab démissionne
Une semaine après les explosions de beyrouth
Publié dans Liberté le 11 - 08 - 2020

De nouveaux heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants ont eu lieu hier soir à Beyrouth, faisant des dizaines de blessés et des arrestations en série.
Le Premier ministre Hassane Diab a annoncé hier soir la démission de son gouvernement, dans un discours télévisé, sur fond de violentes manifestations qui secouent le pays depuis l'explosion de mardi dernier au port de Beyrouth, qui a fait au moins 160 morts, plus de 6 000 blessés et causé des dégâts estimés entre 12 et 15 milliards de dollars. Cette décision intervient après la démission de quatre membres du gouvernement entre dimanche et hier, ainsi que celle de sa vice-Première ministre Zeina Acar, lors de la réunion du Conseil des ministres qu'il avait tenue en début d'après-midi.
M. Diab s'est rendu par la suite au Palais présidentiel de Baabda, pour présenter la démission de son gouvernement au président Michel Aoun. Une semaine jour pour jour après les explosions spectaculaires qui ont secoué la capitale du Liban, la colère de la population contre les autorités du pays ne baisse pas, avec des conséquences qui se font ressentir au plus haut sommet de l'Etat en pleine saignée, après la démission de plusieurs membres du gouvernement. Deux poids lourds du cabinet Hassan Diab avaient acté, en effet, hier, leur démission.
Le ministre des Finances, Ghazi Wazni, a remis sa démission en milieu de journée hier, devenant ainsi le quatrième membre du gouvernement à claquer la porte. Plus tôt dans la matinée, c'est la ministre de la Justice, Marie-Claude Najm, qui a remis sa démission, emboîtant elle aussi le pas à la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, et au ministre de l'Environnement et du Développement administratif, Damien Kattar. "Je m'excuse auprès des Libanais, nous n'avons pu répondre à leurs attentes", avait déclaré la ministre de l'Information, avant de rendre le tablier.
Le ministre de l'Environnement a pour sa part reconnu que le régime était "stérile" et a raté de "nombreuses opportunités". Selon la Constitution, le gouvernement tombe si plus d'un tiers de ses membres (20) démissionnent. Mais pour la population qui continue d'occuper la rue, ces démissions sont loin de satisfaire les revendications des manifestants qui exigent "une bonne fois pour toutes" le départ de tous les représentants du système "pourri" et "honni".
Les Libanais réclament, en plus de la démission du gouvernement Diab, à ce que les responsables rendent des comptes avant de partir. "La démission ne suffit pas. Il faut payer", ont clamé, hier soir, les protestataires sous les cris de "vengeance", lors de la deuxième journée de manifestation.
Comme lors des rassemblements massifs de samedi, les forces de l'ordre ont fait usage de tir de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Selon les médias libanais, plusieurs manifestants ont été blessés après des heurts qui ont éclaté sur l'avenue menant au Parlement. Ils s'ajoutent au bilan de 238 personnes blessées, selon la Croix-Rouge, pendant la manifestation de samedi.
La police a également procédé à des dizaines d'arrestations après que des manifestants ont pris d'assaut, pour la deuxième fois consécutive, les ministères de l'Economie, des Affaires étrangères, de l'Environnement, de l'Energie et de l'Eau ainsi que le bâtiment de l'Association des banques du Liban.

Karim Benamar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.