Djerad présente la démission de son gouvernement au Président Tebboune    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    L'Afrique du Sud réaffirme son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    La mauvaise note !    Comment vaincre les réticences    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'urgence de faciliter l'acte d'investir    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Boukadoum prend part aux travaux de la conférence de "Berlin 2" sur la Libye    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Tous les chemins mènent à Oran    Les recherches se poursuivent toujours    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Arrestation de 8 éléments    Désormais valables pour l'Algérie    Redistribution des cartes    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La reprise de l'activité économique marque le pas
Selon l'IFP Energies nouvelles
Publié dans Liberté le 07 - 10 - 2020

L'annonce, vendredi dernier, de l'hospitalisation du président américain Donald Trump, testé positif au Covid-19, a suscité l'inquiétude sur les marchés financiers et précipité les prix du pétrole à leur plus bas niveau depuis juin, à 39,3 dollars le baril pour le Brent et 37,1 dollars le baril pour le WTI.
C'est ce que relève l'IFP Energies nouvelles (Ifpen) dans son bulletin hebdomadaire, publié lundi.
En moyenne hebdomadaire, le Brent a perdu 0,8 dollar le baril (-2,0%) à 40,9 dollars le baril et le WTI a perdu 0,7 dollar le baril (-1,8%) à 39,2 dollars le baril, indique l'Institut français de recherche dans les domaines de l'énergie, du transport et de l'environnement.
Le consensus des économistes interrogés par Bloomberg sur le prix du Brent reste stable à 42,2 dollars le baril pour 2020 et 47,8 dollars le baril pour 2021.
Selon l'Ifpen, "si la situation économique conjecturelle s'est nettement améliorée au cours des trois derniers mois, il semble que la dynamique se soit affaiblie, voire inversée, en septembre, face à la recrudescence des cas de Covid-19 dans de nombreux pays".
Selon Bloomberg, la production de l'Opep10 (pays de l'organisation soumis à quotas de production) pour le mois de septembre a été de 21,9 millions de barils par jour, soit une baisse de 150 000 barils par jour par rapport au mois précédent.
La production de pétrole brut a augmenté en Irak (+90 000 barils par jour) et au Koweït (+40 000 barils par jour), mais a diminué de 310 000 barils par jour dans les Emirats qui, après avoir dépassé leur quota de production ces derniers mois, ont finalement commencé à réduire leur production.
"Si ces chiffres sont confirmés par l'AIE, l'EIA et l'Opep dans leurs prochains rapports à paraître mi-octobre, il s'agit d'un excellent signal envoyé par l'Opep au marché pétrolier, montrant sa détermination à tout faire pour rééquilibrer le marché et augmenter les prix, face à la lente reprise de la demande de pétrole", estime l'Institut de recherche français.
Toutefois, nuance-t-il, "l'augmentation de la production dans les autres pays de l'Opep pourrait contraindre l'Opep+ à adopter de nouvelles mesures".
En Libye, après la levée du blocus des installations pétrolières, la production serait en hausse significative, selon Bloomberg, de +70 000 barils par jour à 150 000 barils par jour, tandis que la production en Iran et au Venezuela augmente de +90 000 barils par jour.
"La prochaine réunion de suivi de l'application des accords de l'Opep+ se tiendra le 19 octobre. Selon les accords actuels, la production de l'Opep10 doit rester stable autour de 21,8 millions de barils par jour jusqu'en décembre avant d'augmenter de 1,2 million de barils par jour en janvier 2021 à 23,1 millions de barils par jour", rappelle l'Ifpen.
Aux Etats-Unis, les stocks de pétrole brut ont baissé de 1,9 million de barils, selon les statistiques hebdomadaires publiées par l'EIA pour la semaine du 25 septembre. La production de pétrole brut est stable à 10,7 millions de barils par jour pour un nombre de plateformes de forage en activité en hausse.

M. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.