Sidati: le parti pris aveugle de la France retarde et complique la tâche de la Minurso    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Tribunal de Tipasa: report du procès d'Abdekader Zouk au 8 décembre prochain    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Castex attendu à Alger    Non, je préfère me taire...    Football/Ligue 1 Algérienne - Transfert : Youcef Bouzidi nouvel entraîneur de la JSK    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Bonne opération pour le Mouloudia    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Plus du quart des tests positifs au Covid-19    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    Large mobilisation en France    Aribi termine meilleur buteur    L'héritage    Les non-dits    Le Cerefe publie son premier rapport annuel    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Les pilotes de ligne demandent la reprise du trafic aérien    Un projet qui risque le naufrage    Alger dénonce des "accusations gravissimes et malveillantes"    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    Nouveau projet AADL : Les inscriptions à partir d'hier    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    USTO Mohamed Boudiaf: Signature de deux nouvelles conventions de partenariat    Bouira: Un policier retrouvé pendu    Mercuriale: Des hauts et des bas    El-Bayadh: Le maïs au secours des éleveurs    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    L'impuissance de la communauté internationale    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    L'affaire de l'automobile sera rejugée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les jours à venir seront plus difficiles à gérer"
Fawzi Derrar, DG de l'institut Pasteur d'Algérie
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2020

Le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie, Fawzi Derrar, a soutenu, hier, que les jours à venir "seront difficiles à gérer", en raison de l'arrivée de la saison hivernale propice à la propagation du coronavirus. Il estime que la hausse des cas des contaminations était également prévisible avec la rentrée sociale, couplée à une baisse de température. "On ne peut rien écarter" s'alarme-t-il, tout en préconisant de "prendre la décision juste pour pallier une recrudescence des contaminations et éviter une deuxième vague de l'épidémie".
Parmi les mesures préventives, il recommande le retour au télétravail quand c'est possible et d'éviter les rassemblements dans certains lieux comme les universités, rassurant dans la foulée, sur la capacité des structures hospitalières à prendre en charge les nouveaux cas de Covid-19, grâce aux moyens mis à leur disposition et la réouverture de certains services. Selon lui, une étude épidémiologique réalisée par l'Institut Pasteur a identifié sept clusters principaux de circulation de la Covid-19 essentiellement familiaux.
Il cite notamment, Alger, Blida, El-Tarf, Ouargla, et Aïn Témouchent. "Les indicateurs de cette étude nous ont permis de connaître l'ampleur de l'épidémie que le pays a connue en avril et mai derniers, et de prendre nos précautions sur les cas pouvant survenir à l'avenir."
Le DG de l'Institut Pasteur d'Algérie a affirmé dans ce sens, que le pays réceptionnera prochainement des tests antigènes susceptibles de dépister rapidement le coronavirus. Il a certifié, en outre, que l'accès aux tests PCR sera plus large d'ici à mars 2021, se félicitant de la prolifération des laboratoires privés qui utilisent cette méthode, à travers le territoire national.
Particulièrement dans les wilayas de Chlef, Ouargla et Biskra. Evoquant la cherté du test PCR, Fawzi Derrar affirme que cette question est en discussion au niveau des services de l'Etat, afin de permettre une "accessibilité pour tous". Et ce, en attendant l'arrivée du vaccin qui compte tenu du caractère imprévisible du Sars-CoV-2 et eu égard à l'état d'avancement des recherches actuellement, ne sera pas au point, selon lui, avant début 2021, avec une possibilité de campagne de vaccination de masse avant le printemps.
Quant au vaccin antigrippal, Fawzi Derrar a annoncé que la commande par le pays d'une quantité de 1,8 million de doses, permettra le lancement de la campagne de vaccination à partir du 3 novembre.

N. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.