Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les piquages illicites, un phénomène en essor
réseau de distribution d'eau à Mostaganem
Publié dans Liberté le 11 - 02 - 2021

Le phénomène des piquages et branchements illicites a pris de l'ampleur ces dernières années, notamment dans les localités et villages où des citoyens recourent à ce genre de comportement pour s'approvisionner en eau potable ou pour irriguer leurs vergers de manière illicite.
Ce phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur dans plusieurs communes de la wilaya de Mostaganem, ce qui a conduit à une baisse substantielle du débit d'eau dans les robinets. Avant-hier a été marqué par la découverte d'un grand nombre de villageois d'Ezzerarka (daïra de Achâacha), qui ont procédé à un piquage illicite sur le réseau d'eau potable qui alimente le chef-lieu, pour utiliser l'eau dans l'irrigation des cultures. Une pratique qui a provoqué une grave perturbation de l'AEP, surtout dans la daïra de Achâacha, où il a été constaté un manque de pression dans les robinets. Les services de l'ADE (Algérienne des eaux), accompagnés par la Gendarmerie nationale, se sont déplacés sur place afin de mieux appréhender le problème. La cellule de communication a rapporté qu'une commission technique avait été créée pour résoudre ce problème et faire le suivi.
La même source a également indiqué que le wali "a chargé à la fois le directeur des ressources en eau et le directeur de l'Algérienne des eaux d'approfondir les investigations techniques, en coordination avec les services de sécurité, afin de protéger les réseaux de distribution de l'eau potable au chef-lieu, ainsi que dans les autres communes souffrant du même problème, à l'instar de Achâacha et d'Ouled Boughalem". Des instructions ont été données pour équiper toutes les stations de pompage d'un testeur de pression hydraulique, afin de détecter les attaques perpétrées commises contre les réseaux d'eau potable pour éviter la répétition de ce phénomène. Des appels ont été lancés aux autorités concernées afin de mener des inspections similaires dans d'autres régions.
À Mostaganem, l'ADE assure la gestion de l'eau potable à travers 32 communes, malgré le refus de certains villages, notamment de l'est de la wilaya, de procéder à l'installation de compteurs après la réalisation du réseau d'AEP. Dans certaines localités, "les gens sont réticents et refusent l'installation de compteurs de l'ADE", ajoute la même source, tout en assurant que l'ADE "travaille et sensibilise pour convaincre les citoyens à régulariser toutes ces situations".
E. Yacine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.