«Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Un homme au cœur du système de rapine    Joe Biden expose une carte où le Sahara Occidental apparaît distinct du Maroc    Ould Salek : «le Maroc fait chanter des pays pour les amener à s'aligner sur la décision de Trump»    Amir Sayoud file en Arabie Saoudite    12e journée : Résultats décevants pour les Algériens    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    Les sapeurs-pompiers, un rempart contre les feux de forêt    Les élections locales en novembre    Les divas orientales à l'honneur    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Nous assistons à une dégradation des habitats côtiers et une baisse de la biodiversité    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Comment jouer avec la vie    Commission d'éthique de la FIFA : Issa Hayatou suspendu un an pour absence de «loyauté»    Le comédien Saïd Hilmi tire sa révérence    Enseignements tunisiens    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Les élections locales en novembre    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Abominable Delta    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    La JSK a la tête en coupe de la Ligue    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Fin du cinquième stage    La scène artistique kabyle en deuil    Les poèmes de Mohamed Benhanafi enfin édités    «Le Seigneur des Anneaux» diffusé en septembre 2022    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie
Dans une lettre adressée à Macron
Publié dans Liberté le 12 - 04 - 2021

Neufs députés français ont réclamé, dans une lettre adressée à Macron et publiée par le Journal Du Dimanche (le JDD), la publication des « données et les cartes des zones » des déchets nucléaires enterrés en Algérie.
Les députés appuient leur demande avec des études sur le phénomène qui s'est produit en février, où « le ciel d'une large partie de la France a arboré une teinte orangée créant une atmosphère particulière. Le sable du Sahara, porté par les vents, est à l'origine de ce phénomène ». Ainsi, ils attestent que « selon les analyses de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, ce sable avait des teneurs en Césium-137 (élément radioactif) supérieures à la moyenne, mais sans danger pour l'être humain ».
Ces élus indiquent ainsi que « cet épisode météorologique est venu une nouvelle fois rappeler que la France a laissé une empreinte radioactive indélébile au cœur du Sahara ». Et de préciser : « dix-sept explosions nucléaires entre 1960 et 1966, atmosphériques et souterraines, ont été réalisées à Reggane et In-Ekker pour tester la bombe atomique française. En 2021, les connaissances sur ces essais, sur les accidents (Béryl, Améthyste, Rubis, Jade) et leurs conséquences sont nombreuses ».
Cette lettre a été signée par : Moetai Brotherson, député du Groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) de Polynésie française ; François-Michel Lambert, député du Groupe Libertés et territoires( LT) des Bouches-du-Rhône ; Jean-Paul Lecoq, député (GDR) de Seine-Maritime ; Paul Molac, député (LT) du Morbihan ; Sébastien Nadot, député (LT) de Haute-Garonne ; Mathilde Panot, députée du Groupe La France insoumise (LFI) du Val-de-Marne ; Aurélien Taché, député (NI) du Val-d'Oise ; Maina Sage, députée du Groupe Agir ensemble (AE) de Polynésie française ; Cédric Villani, député non inscrit (NI) de l'Essonne
Cette démarche survient quelques jours après la déclaration du chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, Saïd Chengriha, qui a évoqué, au cours d'une entrevue avec le général Lecointre. « la problématique des négociations au sein du groupe algéro-français, au sujet des sites d'essais nucléaires et des autres essais au Sahara algérien, où nous attendons votre soutien, lors de la 17e session du groupe mixte algéro-français, prévue en mai 2021, pour la prise en charge définitive des opérations de réhabilitation des sites de Reggane et d'In Ekker, ainsi que votre assistance pour nous fournir les cartes topographiques permettant la localisation des zones d'enfouissement, non découvertes à ce jour, des déchets contaminés, radioactifs ou chimiques ».

Imène AMOKRANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.