Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"
AMAZIT FAYÇAL, LAUREAT DE LA MEDAILLE D'OR AU CONCOURS DES HUILES DU MONDE À PARIS
Publié dans Liberté le 10 - 05 - 2021

L'huile d'olive Ouiza du village Ifigha, dans la daïra de Azazga, a obtenu la médaille d'or 2021 au 19e concours international des huiles du monde, organisé par l'Agence française pour la valorisation des produits agricoles. C'est la seconde consécration après la première médaille d'or obtenue en 2020.
Liberté : L'huile d'olive "Ouiza" vient d'obtenir la médaille d'or attribuée au concours organisé par l'AVPA à Paris. Quel est votre sentiment ?
Amazit Fayçal : Je suis très heureux de la médaille d'or que nous avons décrochée pour la seconde fois consécutive. Cela démontre, encore une fois, que la Kabylie possède la meilleure huile du bassin méditerranéen.
La médaille d'or a été attribuée à notre huile sur la base des analyses physico-chimiques et organoleptiques qui mettent en valeur principalement le goût fruité qui la caractérise des autres catégories d'huile.
En effet, le diplôme AVPA mentionne clairement que le produit GIC "Achvali Nath Ghobri", de Kabylie, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a obtenu la distinction "Gourmet" dans la catégorie des huiles "Mûr-intense" une huile au "fruité mi-vert, mi-mûr, aux arômes d'amande verte, d'amande fraîche et de menthe poivrée".
Avec la crise sanitaire, comment avez-vous fait pour assurer votre présence à ce concours ?
Cette année, on a failli rater ce concours en raison justement de la pandémie de Covid-19. La fermeture des frontières entre la France et l'Algérie, dans les deux sens, ne permettait pas la prise de contact avec l'AVPA, encore moins de placer notre huile dans la compétition. Heureusement, mon frère est venu en janvier dernier, j'ai pu lui remettre un échantillon, un bidon de 5 l d'huile, pour mettre notre produit en compétition, juste avant la clôture du concours, prévue en février dernier.
Cette année, la compétition a été rude avec la participation de 300 oléifacteurs et moulins originaires d'Italie, de Grèce, de France,
d'Espagne, du Maroc, de Tunisie, du Portugal, etc. Grâce à notre sérieux, aux soins et à l'entretien de nos vergers, au respect des conditions de récolte, nous avons réussi à perturber les pronostics et à imposer notre produit dans le gotha méditerranéen des huiles vierges les plus appréciées dans le marché
européen.
À voir les résultats de ce concours, quelles places ont enregistré les autres pays du Maghreb, comme la Tunisie et le Maroc ?
Oui, en effet, les résultats communiqués ont montré un net recul des huiles marocaines et tunisiennes. L'Espagne et l'Italie, grâce à leur forte participation, ont remporté de nombreux Gourmets d'or, d'argent et de bronze. L'agence AVPA a noté le petit nombre des huiles marocaines mais a enregistré avec satisfaction l'arrivée importante des huiles d'Algérie qui ont décroché des médailles méritées.
Comment s'effectue la sélection des huiles ?
Je ne peux expliquer comment ils font, mais l'AVPA possède une équipe de dégustateurs très méticuleux sur la qualité de l'huile. Ils peuvent différencier les huiles sur des indices de qualité basés sur des arômes, des goûts, des couleurs, etc. Le jury utilise une méthodologie infaillible qui permet de distinguer une catégorie originale, propre à l'AVPA, celle des huiles au goût traditionnel qui se basent essentiellement sur la qualité "organoleptique", c'est-à-dire qui affecte les organes des sens, goût, odorat, etc.
Où en êtes-vous avec votre contrat d'exportation d'huile "Ouiza" conclu dernièrement avec la société d'investissement et d'exploitation Nawal Amazit (Siena) France, basée à Argenteuil ?
Il est totalement bloqué depuis plus d'un an à cause de la crise sanitaire. Le transport aérien et maritime est totalement à l'arrêt. Je dispose, en instance, de plus de 5000 l d'huile vierge en stock, et aujourd'hui je ne sais plus comment l'écouler. Pour l'exporter à l'étranger, les accès sont tous fermés et, localement, on n'en veut pas de cette huile vierge à cause de son goût amer et piquant à la gorge.
Avez-vous connaissance des autres huiles algériennes qui ont été primées ?
Oui, il y a une médaille d'or pour la Sarl El-Kseur de Béjaïa pour son huile au "Fruité mûr". Une médaille d'argent a été aussi obtenue par l'huile Sophonis de Jijel et enfin "Arbaolive" de Blida qui remporte une médaille d'argent dans la catégorie "Mûr moyen".
Comment arriver à rivaliser avec les autres pays de la Méditerranée dans le domaine de la production et de la vente de l'huile d'olive ?
Pour le moment, on est encore loin du compte. Pour rivaliser avec nos voisins maghrébins et les pays du sud de l'Europe, il faut une volonté politique. Nous avons une très bonne qualité d'huile, bien meilleure que celle des autres pays.
Elle est reconnue comme une huile pure, sans mélange, contrairement aux huiles des autres pays introduits dans le marché international depuis des années. Hormis les conseils qu'on nous donne de temps à autre dans les séminaires de formation, pour le reste, c'est nous qui faisons tout. Malgré la grande qualité de nos produits, en matière d'expérience, nous avons encore du retard pour rattraper les pays du bassin méditerranéen.

Propos recueilli par : KAMEL NATH OUKACI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.