Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Nous avons un avantage psychologique sur Coton Sport"
Denis Lavagne, entraÎneur de la JSK
Publié dans Liberté le 25 - 05 - 2021

Après la précieuse qualification de la JSK pour les demi-finales de la Coupe de la CAF, l'euphorie était de mise, avant-hier soir, dans les vestiaires kabyles, où les Canaris avaient fêté tel qu'il se doit leur triomphe, alors que des milliers de fans kabyles s'étaient agglutinés autour du stade du 1er-Novembre pour porter aux nues les héros du jour et célébrer allègrement cette nouvelle page africaine à coups de fumigènes et de concerts de klaxon qui auront égayé toute la ville des Genêts durant une bonne partie de la soirée.
Et si cette qualification fut longue à se dessiner, il n'en demeure pas moins que, sur les deux matchs joués à Sfax et à Tizi Ouzou, la JSK n'aura certainement pas volé son précieux billet pour le "final four" de la compétition, comme l'appellent désormais les Anglophones.
En technicien averti, le coach Denis Lavagne avait prédit la difficulté qui attendait ses poulains du fait que les Sfaxiens n'avaient plus rien à perdre dans cette seconde manche et se devaient de jouer leur va-tout à Tizi Ouzou pour tenter de renverser la situation.
C'est que le nouveau coach sfaxien, Hamadi Daou, a tenté un véritable coup de poker en remaniant la moitié de l'équipe alignée au match aller et ce, en puisant largement dans sa "légion étrangère", avec l'incorporation de l'Ivoirien Kouakou et du Nigérian Eduwo, qui étaient remplaçants la semaine passée, et en battant le rappel du Sénégalais Naby Camara et du Guinéen Ousmane Camara, étrangement absents à l'aller, tout cela, pour imposer un duel physique acharné face à la formation kabyle, visiblement contrariée par ce véritable combat de gladiateurs.
"Je savais que notre mission était délicate car les Sfaxiens allaient jeter toutes leurs forces dans la bataille, et heureusement que nous avions réussi à ouvrir le score peu avant la mi-temps, pour résister aux assauts de l'adversaire en seconde période, et je tiens à féliciter tous mes joueurs qui, malgré leur jeunesse et leur manque d'expérience dans les grands rendez-vous africains, ont joué avec le cœur et ont puisé au fond de leurs dernières ressources pour arracher cette belle qualification pour les demi-finales de l'épreuve", dira encore Lavagne qui, ironie du sort, va retrouver encore son ancien club camerounais de Coton Sport, que la JSK a battu tout récemment, en aller et retour, lors des matchs de poules.
"En football, tout est possible. Qui aurait dit que, cette année, j'allais retourner par deux fois à Garoua, une ville que j'ai quittée il y a près d'une dizaine d'années, où nous sommes appelés à croiser encore le fer avec Coton Sport, qui sera certainement avide de revanche ? Mais je pense que nous avons un certain avantage psychologique sur l'équipe camerounaise, que nous avions battue, cette année à deux reprises.
Encore qu'il faut se dire que ce sera encore un obstacle difficile à ce stade de la compétition, d'où la nécessité de se préparer en conséquence si l'on veut aller en finale", conclut l'entraîneur de la JSK, qui aura encore l'avantage de disputer la demi-finale retour en Algérie, probablement au stade du 5-Juillet, pour permettre aux Canaris d'évoluer sur une pelouse naturelle et de bénéficier aussi du système d'arbitrage-vidéo (VAR), ce qui a amené les dirigeants kabyles à saisir d'ores et déjà les responsables de la CAF pour demander un changement de domiciliation pour ce match décisif, prévu le 27 juin à 20h, alors que le match aller a été programmé pour le 20 juin à Garoua à la même heure.

Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.