L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trompeuse stabilité !
Reflux des contaminations PAR LA Covid-19
Publié dans Liberté le 20 - 06 - 2021

Selon les états communiqués par le ministère de la Santé, la situation épidémique de la Covid-19 s'est stabilisée depuis plusieurs semaines en Algérie.
D'après les chiffres livrés par le Département de Benbouzid jeudi dernier, le pays a enregistré 382 nouveaux cas confirmés de coronavirus en 24 heures, 7 décès et 245 guérisons ; ce qui porte le bilan total des contaminations à 134 840 cas, celui des décès à 3 605 et le total des rétablissements à 93 831 depuis l'apparition de la pandémie en février 2020.
Ces statistiques en apparence rassurantes sur la maîtrise de la situation épidémique en Algérie (après tout, nous sommes loin des pics quotidiens enregistrés à l'été ou l'hiver 2020) ne trompent pourtant pas les spécialistes qui continuent d'appeler à la vigilance et au respect des consignes sanitaires.
Protocole sanitaire préventif que l'écrasante majorité des citoyens a abandonné, tranquillisée par la levée progressive du confinement, la réouverture des espaces publics, de loisirs et de restauration et, plus récemment encore, celle des frontières.
Pour les professionnels de la santé, le danger n'est pas écarté et les Algériens doivent faire preuve de davantage de prudence : le virus est toujours en circulation et l'apparition des nouveaux variants risquent, en effet, de compliquer la situation.
Des spécialistes évoquent également le caractère asymptomatique de la pathologie qui peut altérer les estimations, déconseillent les regroupements dans des lieux clos et insistent sur le respect de la distanciation physique et le port du masque de protection. L'autre moyen de lutter contre la propagation de la maladie est la vaccination qui a commencé laborieusement fin janvier dernier pour toucher deux millions de personnes, selon les estimations.
Aujourd'hui, le ministère de la Santé annonce la réception, d'ici à la première semaine de juillet prochain, d'une quantité de 2,5 millions de doses réparties en deux parties : 1,6 million à la fin juin et 800 000 autres doses début juillet. Trois vaccins sont concernés, indique le ministère : le Sputnik V, l'AstraZeneca et le Sinovac. Les professionnels de la santé souhaitent que le processus de vaccination de masse atteigne rapidement les 70% de la population pour permettre une immunité collective.

S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.